Plus il y a d'interactions sociales, plus le cerveau est sollicité, et plus il grossit. Tanguy Pastureau s'intéresse à ce phénomène scientifique.

Tanguy, notre cerveau a considérablement grossi. Pas le nôtre en tant qu'individu parce qu'au contraire, à l'âge qu'on a tous, chaque jour le truc se tasse et on perd des neurones. Personnellement, je suis de plus en plus con. Hier, j'ai regardé NRJ12 j'ai tout compris, mais le cerveau de l'homo sapiens. La taille du cerveau a triplé entre l'australopithèque et l'homo sapiens, mais cette taille-là, tout le monde s'en tape, c'est pourquoi les spams qu'on reçoit concernent des élongations de pénis et pas de cerveau, pour une raison simple, qui est qu'il est impossible de pénétrer quelqu'un avec son cerveau, ou alors c'est qu'on a une petite tête et qu'on n'est pas claustrophobe. Bref, Hubert Reeves, qui en a un énorme, aura toujours moins de succès avec les filles que Baptiste Giabiconi même avec une demi-molle. C'est toute l'injustice de notre époque. Les chercheurs français sous-payés se taillent à l'étranger pour subsister, alors que la moindre star de télé-réalité qui a 4 pectos au lieu de 2 parce que son chirurgien était bigleu fait 10000 boules par mois en postant des photos de boissons détox sur Instagram, 2018 est une impasse. Bref, notre cerveau grossit, à l'instar du nombre de fans de Nicole Belloubet, deux au lieu d'un, car sa sœur a rencontré quelqu'un, et des scientifiques se sont demandés pourquoi.

La réponse, d'après eux, est que Néandertal, ancètre de l'homo sapiens, était basique, comme chez nous Gilles Verdez. Il criait, faisant l'amour, bouffait de petites baies, soit un mix entre les vies de Joeystarr, Patrick Bruel et Aymeric Caron. Mais un jour, il a eu envie de manger de la viande, il faisait beau, il s'est dit "je ferais bien un barbec avec une playlist à la cool pour chiller avec mes frérots", mais Spotify n'existait pas, ni les gens s'exprimant comme Kev Adams, ni la viande. Donc il s'est mis à chasser, en groupe, parce qu'à l'époque, le gibier de base, c'était le mammouth laineux, et les mecs en face étaient en slip de peau avec des bâtons, le contraire d'aujourd'hui où des gonzes sans âme ont des carabines semi-automatiques pour trucider Panpan le lapin dans le dos au moment où il fait ses crottes. L'homo sapiens, donc, a dû communiquer, dire des trucs comme "attention, Jean-Mi, le mammouth est derrière toi", ce à quoi l'autre répondait "arrête Gilbert, t'es con", puis un grand bruit de corps écrasé se faisait entendre, c'était l'incident voyageur de la RATP des temps anciens. Or, plus il y a d'interactions sociales, plus le cerveau est sollicité, plus il grossit. Donc François Bayrou, qui est seul dans son parti, le Modem, doit avoir dans le crâne un cerveau de la taille du cochonnet dans le jeu de boules de Patrick Bosso.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.