Un candidat de télé-réalité a lancé des poissons dans un jacuzzi occupé par l'une des candidates. La Fondation Bardot s'est emparée de l'affaire, et Tanguy Pastureau nous explique ce qu'il en est.

Jusqu'à récemment, j’adorais la télé-réalité. Oui, puisque dans la vie, il n'y a que trois moyens de se vider la tête, 1- faire du sport, mais j'ai la flemme. 2- fumer de la drogue, mais j'ai pas les contacts 3- mater des émissions de télé-réalité, ce qui consiste à enfermer 14 cons et les regarder vivre, c'est-à-dire à 90% du temps faire de la muscu et s'épiler, afin de ressembler le plus possible à des poulets de Loué qu'on aurait gavé d'hormones avant de les plumer. Si Fillon passe, il peut fourrer sa main dans les 14 croupions en murmurant "mh, ça c'est de la bonne volaille de la Sarthe". Bref, c'est une hérésie. Si j'étais dictateur, ce qui peut arriver, il me manque juste les armes, l'hystérie, et la rage de ne pas avoir été reconnu en tant que peintre, j'interdirais ce genre de programme, car ils détruisent les neurones de nos jeunes. Mais je ne suis qu'un type lambda de 44 ans, comme Laurent Delahousse ou le visage de Cher, qui constate que plus les jeunes seront débiles, moins ils seront à même de prendre ma place. Je suis donc pour l'abrutissement total des 12-43 ans. En cela, je suis aidé par W9, qui s'est donnée pour mission de détruire plus de neurones en 5 minutes de visionnage de leur chaîne qu'en 17 ans de prise de LSD. Ainsi, ils diffusaient jusqu'à vendredi les Marseillais en Australie, dont le concept est basique. On prend des Marseillais, mais pas Mélenchon faisant mine d'être en transe au Vélodrome afin de remporter la mairie quand le Raid aura réussi à en faire sortir Jean-Claude Gaudin qui est enfermé dedans depuis 22 ans, non, que des abrutis sous Biactol, et on les envoie en Australie. Ce pays, on lui a déjà refourgué Macron en plein rut, il s'était frotté au 1er ministre, les mecs lui avaient servi du kangourou au bromure pour le calmer. Là, les Marseillais, bref, la bataille d'Alep à côté c'était une soirée Vélib, végétalisation des trottoirs et quinoa organisée par Anne Hidalgo dans le 11ème. 

Donc tout se passait bien, les Marseillais végétaient dans une piscine, se posant des questions sur la vie comme "si la terre était vraiment ronde, on glisserait, non ?", ou "on met combien de L à entonnoir ?", quand vendredi, on voit Maeva, une candidate, dans le jacuzzi. Elle s'est dit "ras-le-bol de la piscine, j'ai d'autres ambitions, comme faire un sauna". Seulement le truc étant en bois, elle est tellement con qu'elle a fait une raclette dedans, pensant être dans un chalet à La Plagne, donc la prod l'a aiguillée sur le jacuzzi. Mais soudain, le candidat Anthony Matéo prend des poissons vivants et les jette dedans, on entend les poissons faire "bu bu bu", ce qui signifie "purée, tout mais pas W9, on préfère une mort digne, dans Petits plats en équilibre de Laurent Mariotte".

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.