Les jeunes veulent un homme à poigne au pouvoir en France. Attention, pas tous les jeunes, certains écoutent France Inter et restent persuadés que la social-démocratie a un avenir.Mais de plus en plus de jeunes, d’après un sondage, verraient bien un militaire à l’Élysée, avec des grosses bottes et un slip garni.

La démocratie, c’est formidable. C’est super, on peut dire ce qu’on veut. Là, par exemple, je peux me lâcher, balancer sur tout le monde, bon à part les musulmans, les juifs, les handicapés, les gays, les transgenres, les gros, les roux, les bègues - parce que le temps qu’ils vous clashent à leur tour vous êtes déjà parti - les anorexiques, Benoit Hamon - parce que c’est trop facile - les asiatiques, les noirs, les vieux, les femmes et Mahomet, quand on a encore 15 ans de crédit sur son appart. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes. Mais à part ça, on peut rire de tout, comme, par exemple, de la vie de couple ou des différents types de poussettes dispos quand on devient maman, parce que le papa n’est pas concerné. Moi, 3 ans de poussette, j’ai jamais réussi à la déplier, à chaque fois que j’ai voulu déplacer mon fils, j’ai fini par lui commander un Uber, à 2 mois ½ le petit se tapait RMC Info, j’ai bousillé son avenir. 

Bref, la démocratie, c’est pas mal, sauf que la nôtre est moins vivace qu’un moustique qui aurait choisi, pour s’alimenter en sang, le bras d’Abdelaziz Bouteflika. Par exemple, le RIC proposé par les gilets jaunes, ce mouvement atroce qui a généré le come-back de Francis Lalanne, c’est une bonne idée. Le peuple pourrait être consulté à intervalles réguliers, comme en Suisse, on demande aux gens de choisir « êtes-vous pour ou contre le SMIC à 16 000 euros ? » ou « les minarets des mosquées, si on les fait en or massif, est-ce que ça passe ? », le peuple est consulté. Chez nous, ça ferait en sorte qu’on ne serait pas tous les 5 ans à attendre la présidentielle alors que ne se présentent que des branques, pardon, mais Macron – Le Pen – Mélenchon, ça faisait pas rêver, sauf les gosses qui se demandaient ce que foutait Oui-Oui et Heidi avec le sosie de Grumpy Cat.

Les français sont donc déçus par la démocratie, et s’en éloignent, comme avant ils l’ont fait avec les chansons de Karen Cheryl ou les pin’s parlants d’Alexandre Debanne. Ainsi, un sondage de ce week-end nous apprenait que les jeunes notamment, ces gens qui sont comme nous sauf qu’ils n’ont pas encore contracté de convention obsèques, ont une désillusion totale par rapport à la démocratie comme elle est aujourd’hui, c’est-à-dire un monsieur qu’on envoie dans un château pour 5 ans et qui est à 2 doigts de se balader en perruque poudrée tellement il se prend pour Louis 14. 

75% des jeunes aimeraient, par exemple, que ce soient les citoyens qui décident ensemble ce qui est bon pour le pays, alors j’espère pas tous les citoyens, parce que je refuse de confier mon avenir à Arielle Dombasle, Matthieu Delormeau ou Fabrice Luchini - le temps qu’il cause lui, ça va être aussi long que les conseils des ministres. 48% des jeunes estiment aussi qu’il faudrait que seuls les citoyens ayant un niveau de connaissance suffisant puissent voter. Et c’est vrai qu’avant chaque élection, je prie pour que les Ch'tis à Cancun soient bloqués à Cancun. Je me dis « ils ne vont pas savoir faire, déjà l’isoloir ils vont se foutre à poil dedans pensant que derrière il y a un shooting photo un peu hot, on va leur présenter l’assesseur, ils vont répondre, impossible, je suis fils unique, ça va être tout un boxon ». 

Après, comment faire dans le bureau de vote pour contrôler le niveau de connaissances de chacun, je ne sais pas, peut-être mettre Nagui à l’entrée avec un questionnaire sur la mythologie grecque, « duo, carré ou cash ? », « je vais prendre carré, Nagui », « quoi, carré, mais t’es une brèle, Hortense, tu dégages », je ne vois que ça. En plus, Nagui, ça vous ferait un petit job du dimanche, il faudrait peut-être que vous bossiez un peu, 3 fois 35h la semaine, ça fait un peu escroc.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.