Drake et Ashanti ont tous les deux interrompus leurs concerts, pour des raisons de gestes déplacés. Mais vous allez le constater, les deux cas sont un peu différents...

Avant, les concerts, c’était simple. On allait voir un artiste sur scène. Quand c’était Sepultura, on disait : c’est bien mais c’est trop fort. Quand c’était Carla Bruni, on disait : c’est bien mais ça commence quand, ah bon c’est fini, j’ai rien entendu. Quand c’était Charles Aznavour, on disait : On a bien fait d’aller le voir, c’est peut-être la dernière fois,... 25 ans qu’on dit ça. Et quand c’était Miss Dominique, on disait : Tiens, c’est bizarre, je suis tout seul dans le salle

Le concert se déroulait, l’artiste criait : vous êtes là Paris ? Nous on faisait oui, comme si cette odeur d’urine rue Oberkampf et ces rats en train de bouffer des pigeons clamsés c’était nous, puis on rentrait en se disant, c’était sympa mais ça vaut pas l’album, qu’on n’achetait même pas puisqu’il y a Spotify. 

Bref, c’était la routine, on avait l’impression de vivre la vie de François Hollande, qui consiste à bouffer des chouquettes devant Motus en réalisant que sur son ventre, quand on est assis, on peut poser une, puis deux puis trois canettes de bière au fil des mois passés à buller. Mais ça c’est fini, car les chanteurs sur scène sont devenus irascibles, et traitent leur public aussi mal que Gilles Verdez les gens de télé qui ne sont pas soit Cyril Hanouna soit lui-même. 

Il y a un mois, Drake, un rappeur canadien - c’est comme Celine Dion mais avec une glotte de taille normale - est en concert en Australie. Tout va bien, il chante, là là là yes my motherfuking nigger, des trucs si c’est moi qui les dit la Licra fait brûler une poupée à mon effigie devant la radio... 

Quand soudain, il dit à son DJ : Stop that shit en français, stoppe cet étron. En fait il veut qu’on arrête la musique. Il y a que lui qui peut dire ça. Si vous, vous lui dites : Your music is big shit, en voulant dire que c’est super, il vous tue. Et là, Drake, qui a vu un spectateur tripoter une fille, lui dit : Si tu continues je t’éclate. 

Donc autant si c’est un des Kids United qui vous dit ça, vous répondez : Oui oui, c’est ça, va ranger ta chambre. Autant Drake est constitué intégralement de muscles. S’il se présente chez Charal à la chaîne de fabrication des steaks, il se fait recaler. Donc le gonze a arrêté. Mais dans les concerts, trop souvent les filles se font toucher,... sauf dans ceux d’André Rieu car les filles ont 78 ans, et la moitié ressortent du live les pieds devant, terrassées par une attaque au moment où André Rieu s’est léché les doigts avant de les passer dans ses cheveux pour recoller sa nuque longue.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.