Jean-Michel Cohen, star des nutritionnistes, a mis les pieds dans le plat à propos de Top Chef dans l'émission de Morandini. L'émission de M6 est elle truquée ?

Nagui, vous adorez l’émission de M6, Top Chef car vous êtes ouvert, tel un japonais qui se serait fait hara-kiri, mais en plus joli. Oui, vous travaillez avec succès, ici sur Inter et sur France 2, où vous êtes celui qui fait rentrer les pépètes. Pour Delphine Ernotte, boss de France Télé, vous êtes l’équivalent d’un distributeur de billets de la Bred, mais dans lequel elle n’introduit pas de carte bancaire puisque sinon vous râlez que vous n’êtes pas un mec facile. Mais pour autant, vous êtes à l’affût de la concurrence. C’est en écoutant RTL un dimanche matin de juin dernier, sous votre couette, que vous avez craqué sur moi, alors que votre femme vous disait : "Mon phare d’Alexandrie (oui, vous veniez de vous réveiller) je t’en prie, prends-le, il est fin et drôle, et il faut que tu challenges Morin qui a tendance à penser qu’il est le roi de la vanne". Vous avez donc vu Top Chef, concours de M6 où des types finissent leur coulis figue-menthe pour leur dorade sur lit d’algues sèches au dernier centième de l’ultime seconde, un mélange de Jack Bauer et de Paul Bocuse. Il y a beaucoup de tension. Il arrive qu’un candidat qui a foiré sa blanquette tente de mettre fin à ses jours en se frottant les veines à la barbichette de Philippe Etchebest. Top Chef, c’est de la bouffe, de la bouffe et encore de la bouffe, c’est une sorte de biopic de Depardieu.

Mais cette semaine, stupeur, Jean-Michel Cohen, le nutritionniste qu’on voit partout à la télé en alternance avec Philippot, est invité de Morandini Live, émission diffusée sur C News et Non Stop People et animée par Jean-Marc Morandinaï, pour un budget de 18 euros la semaine. Le truc est tellement cheap que le boss de la télé éthiopienne la montre à ses équipes en disant : "Les cocos, en France ils n’ont plus un rond, allez, on ouvre une cagnotte Leetchi pour leur filer un coup de pouce". Et là Cohen, qui n’a pas sa langue dans sa poche puisqu’il goûte des plats, dit à Morandini, : "Top Chef, c’est truqué, une fois j’ai détesté un plat, on m’a dit de dire que c’était bon". A l’écran, on le voyait en train de vomir tandis qu’il disait au candidat : "T’es un futur grand Kevin, t’es au top, t’en as pas encore un peu ? c’est pour la propriétaire de la maison que j’ai pris en viager ?"

...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.