Le sida est toujours une menace bien présente. Mais la jeunesse, elle, pense que ce n'est pas le cas. Pour preuve, cette étude menée par le Sidaction et dont les résultats sont assez révélateurs.

Je vais vous parler du sida. Oui, car je suis sans cesse à la recherche de nouveaux challenges. Faire rire avec une chronique sur Alain Juppé, j'ai fait. Faire rire avec une autre sur Olivier Faure, le nouveau 1er secrétaire du PS, c'est fait... A chaque fois, il faut préciser parce qu'on oublie qui c'est. Lui-même, le soir, dit à sa femme en rentrant : "Bonjour, je suis Olivier Faure, le nouveau 1er secrétaire du PS". Du coup, elle s'enferme et appelle la police en criant "ça peut pas être vrai, ça n'existe plus, le PS" !

Là, je me suis dit : "Tiens, et le sida ?". Le sida, ça ne fait pas rire. Même dans le cinéma, autant on en est à la 900ème comédie en 4 ans sur des potes qui partent en vacances à la mer, autant la bande à Fifi, si vous leur dites : "Les mecs, j'ai une idée de film, le pitch c'est un type qui a le sida, et donc il…", vous n'avez pas le temps de finir, ils sont déjà barrés et attendent que Christian Clavier ait fini son nouveau film sur les roms pour y faire un featuring. En film marrant sur le sida, il y a juste eu Philadelphia en 93, mais ce qui était drôle dedans, ce n'était pas le sida, c'était les vêtements que les gens portaient en 93. Veste rouge hémorroïde à épaulettes et falzar à pince, le vendeur de chez Celio à l'époque, qu'il vous refile ça ou le sida, c'était pareil.

Moi qui suis né en 74, j'ai grandi en plein dans les années sida. Dans chaque série pour jeune, il y a un personnage qui l'avait, sauf dans Alf, mais bon, c'était un alien hyper-poilu, un peu comme un grec qui serait venu de l'espace, et il bouffait des chats, donc il n'avait pas de relations sexuelles à cause de son haleine purulente.

Et à l'époque, on avait le Sidaction à la télé, grosse soirée, je me souviens que Clémentine Célarié avait plongé la langue dans le gosier d'un type séropositif. Visuellement, ça rappelait la pêche au gros. Elle voulait montrer que par un baiser on ne se transmettait pas le virus. C'est la seule fois où j'ai pensé qu'il y avait un avantage à avoir le sida, parce que j'adorais Célarié. J'étais fou d'elle. Ce regard brûlant, ce corps hot,... C'était pas une dame, pour moi, c'était une table à induction. J'étais à deux doigts de me jeter sur un tas de seringues usagées dans un squat Porte de la Chapelle juste pour attraper le sida. Mais j'étais en Bretagne dans un petit village, donc le squat ça s'appelait la rue principale et il n'y avait pas de seringues mais des bouteilles vides de Valstar. Au mieux, si je m'étais jeté dessus, j'aurais pu faire fakir. Ensuite j'ai rencontré Clémentine Célarié en vrai, elle a écouté une de mes chroniques, a dit, je cite : "ouais bof", avant de préciser, comme tous les artistes, qu'en comique, le seul qu'elle aimait c'était Vincent Dedienne. J'ai regretté d'être passé si près du gouffre pour elle.

Une étude commandée par l'association Sidaction fait le bilan aujourd'hui. Oui, parce que le sida est toujours bien là. Le vaccin contre la rage a été trouvé par Louis Pasteur. Le vaccin contre le socialisme a été trouvé par François Hollande. Mais le sida, toujours rien. En plus, le virus ne cesse de muter. Il a déjà plus changé que la tête de Meg Ryan. 

Sidaction a donc questionné des jeunes de 15 à 24 ans, cet âge où l'on n'a pas conscience de la mort, on roule ivre et sans les mains sur un scooter avec juste la roue arrière, ou pire, on zappe sur les Anges 10 de NRJ12,... Et surprise, je sais pas si ce sont nous, les vieux, qui nous sommes relâchés ou si ce sont les jeunes qui sont de plus en plus cons, je penche pour cette option, mais il y a tout à reprendre. 

1 jeune sur 5 pense que le sida se transmet en embrassant. On va devoir rappeler Célarié et lui dire "Bébé, lave-toi les crocs, parce qu'il va falloir récurer de la molaire, comme le pluvian d'Egypte, ce petit oiseau, le fait avec les dents du crocodile". Pire, 18% pensent que la sueur est vecteur de contamination, alors que c'est faux, elle est juste vecteur de mauvaises odeurs. Enfin, d'après 19% des jeunes, la pilule contraceptive protégerait du sida,... Mais non, elle protège juste du fait 9 mois plus tard d'avoir comme principale préoccupation le pipi, la matière fécale et la morve, puisque quand on a un bébé, ça sort par tous les orifices. Si Dieu, au moment de la création, avait eu sa carte Bricorama, il aurait dit "ok, je me suis planté, on va mettre de l'enduit de rebouchage partout, désolé, je suis pas manuel, moi je conceptualise la vie humaine, tout ça". 

En 2018, près d'un jeune sur 5 pense donc que prendre la pilule protège du sida, c'est délirant. C'est-à-dire qu'ils ont accès à tout le porno du monde, des types sur des nanas sur des types, c'est comme les pyramides mayas mais avec des gens à la place des pierres, mais plus ils matent de X, plus le sexe devient abstrait. C'est comme si Laurent Romejko, après 25 ans des Chiffres et des Lettres, était infoutu de battre son petit neveu de 8 piges au Scrabble. Du coup, depuis 2007, les contaminations sont en hausse de 24%, parce qu'en plus ils sont un tiers à penser qu'il y a des médicaments pour guérir du sida. Enfin tout ça est plus confus qu'une choucroute vegan. Donc à mon avis, il est grand temps 1- que les jeunes réfléchissent 2- qu'on remette une grande soirée d'information sur TF1, France 2, France 3 en simultané sur Snapchat sinon les jeunes s'en tapent, avec Clémentine Célarié en filtre oreilles de lapin qui fait des bisous à plein de gonzes, parce que là, c'est n'importe quoi. 

Certains jeunes, j'ai lu ça, disent que le préservatif à 1 euro les freine, un euro ! Un iPhone ça vaut 800, si vous achetez un téléphone Alcatel sur le Bon Coin pour 10 euros, vous pouvez vous payez 790 capotes. Là, vous êtes jeune, donc vous ne trouvez pas que c'est énorme, mais dans 10 ans, si vous en utilisez 30 dans l'année vous serez super-fier. En attendant, protégez-vous et informez-vous.   

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.