Dans sa chronique qui maltraite l’info, Tanguy Pastureau se demande pourquoi l'automne est la saison qui renforce notre libido.

Ouf, l’été est fini. J’ai horreur de l’été, cette saison inélégante, celle des débardeurs et des claquettes, du rosé pamplemousse à 2.90 et des merguez trop cuites. L’été, ça pue la crème solaire, le dauphin échoué, et à la télé il n’y a que des sélections des meilleurs moments des émissions, même celles qui n’ont eu aucun meilleur moment dans l’année, arrivent à en trouver. 

Vous imaginez la vie des gens chargés de concevoir les best-of de NRJ12 ? C’est plus complexe à mener comme activité que "nouveau petit prince du stand-up" quand on est muet. 

Mais ça, c’est derrière nous, car enfin c’est l’automne. Ah, l’automne, ma saison préférée, fini le nudisme, place aux glands qui tombent, ce qui revient un peu au même. 

L’automne, je m’y sens bien, c’est la monotonie, la tristesse, Mylène Farmer en juillet, tout le monde s’en tape, mais en octobre, elle est là, et si à Bercy, un soir, elle a l’idée d’inviter Juppé sur une reprise de Léo Ferré, à côté, Joy Division ce sera Keen-V dans Vendredi tout est permis. Et l’automne, en même temps, c’est beau, on va à New York, les auditeurs non, mais nous qui avons de l’argent, oui, et là, à Central Park, on regarde les feuilles rouges et jaunes, comme dans un film avec Richard Gere, que nous français appelons Richard Gère.  

Et hier, je lisais le Huffington Post, en fait, je suis allé sur VideosXXX.fr puis, pour la première fois, j’ai répondu non à la question « Avez-vous l’âge légal ? », et ça m’a basculé sur ce site. C’est formidable ce principe, parce que quelqu’un qui se masturbe trois fois par jour peut, en un an, avoir une culture générale très solide. Dominique Strauss-Kahn, il faut le savoir, a juste un BEP charcuterie et il a répondu non 1000 fois, ça le renvoyait sur le site des Échos. Paf ! grosse carrière dans le business. 

Et je suis tombé sur un article qui a bousculé mes clichés sur l’automne, intitulé « Comment l’automne joue sur votre vie sexuelle ». Oui, dans l’imaginaire collectif, en automne, on se la colle derrière l’oreille, sauf Van Gogh à partir de 1888 qui ne pouvait plus le faire, c’est pour ça qu’il était si hot. Mais en fait, pas du tout, on nous explique que c’est à partir de maintenant que notre libido explose, ce qui explique cette ambiance particulière qui règne en studio. Ces sourires de Morgane Cadignan, ce regard dégoûtant de Kheiron qui descend sur mon corps puis remonte, c’est juste dû à l’automne. 

Mais alors pourquoi l’automne renforce-t-il la libido ? Eh bien c’est naturel, c’est la saison où le taux de testostérone est le plus élevé, comme les cerfs, sauf qu’on ne brame pas, à la place, à midi 07, on se met à hurler que le journal de 13h sera à 13h, mais le principe est le même, c’est un appel au rut. Une manière pour vous, Nagui, d’encourager Laetitia Gayet à vous rejoindre dans un bureau isolé de la radio. Parce que c’est ça qui est fascinant, derrière le vernis social, nous sommes des bêtes, on se dit des banalités genre « T’as passé un bon week-end ? », mais qu’est-ce qu’on s’en tape, personne ne passe un bon week-end ! le dimanche, on allume la télé, le premier truc sur lequel on tombe, c’est Présence Protestante, allez passer une journée sympa après ça ! Non, c’est juste que socialement on ne peut pas dire à l’autre qu’on a envie de sentir son odeur, avant de faire pipi tout autour de lui. Enfin si, on peut, mais ça s’appelle une soirée de bizutage à la fac de médecine et c’est interdit par la loi.

(La suite à écouter et à retrouver en vidéo !)

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.