Les gens consultent de plus en plus leur smartphone, un Français sur deux préfère même se priver de sexe plutôt que de son téléphone. Tanguy Pastureau développe cette étude ce matin.

Nous sommes totalement accros à nos téléphones portables. Daniel, ainsi moi, je préfère largement mon portable à vous. D'abord parce que je peux le toucher sans avoir à lui payer un coup à boire avant, et puis lui n'est pas là à me dire "mais enfin, j'ai une femme, un enfant, j'ai trouvé mon équilibre", mais surtout parce qu'il m'apporte des tas d'infos. Grâce à Google Maps, je peux voir quelles rues à Paris sont bloquées par les embouteillages, donc toutes ! Grâce à Weatherpro, je peux voir quelles journées seront pourries niveau météo, donc toutes ! Grâce à BilletReduc, je peux voir quelles dates sont encore dispos pour les concerts de Shy'm, donc toutes ! Bref, nos téléphones nous sont indispensables, comme l'est le tampon Jex à l'amateur d'œufs au plat qui comme lave-vaisselle n'a pu se payer qu'un Proline à 89 euros. D'après une étude, un français sur 2 préfère se priver de sexe que de portable, ce qui est logique, parce que le portable c'est de la technologie pure, alors qu'un sexe, c'est nul, moche, c'est un frein à la pratique du Vélib', c'est vieillot. Le masculin notamment ne dispose que de deux positions, puis une seule au fur et à mesure qu'on avance en âge. Et puis il est impossible de consulter les infos avec son sexe, ce qui fait que les gens qui s'en servent beaucoup sont déconnectés. Moi j'ai un oncle qui passe son temps au Cap d'Agde, et ben il ne sait même pas que Macron a été élu il y a un an, il se dit "Hollande, il fait plus rien, on le voit plus, j'espère qu'il est pas mort".

Les français consultent leur téléphone en moyenne 26 fois par jour, Jawad Bendaoud de St-Denis se connecte lui 40 fois par jour à l'appli Seloger.com. Là il a des pakistanais qui cherchent un F2, ils lui ont dit que c'était pour faire pousser des roses. Les jeunes, cette communauté malodorante arborant des coiffures apocalyptiques, consultent eux leur smartphone plus de 50 fois par jour. Dans certaines familles, on ne communique plus que par émoticônes, il n'y a que quand papi chope la jaunisse et ressemble au smiley vieux sur iPhone que ses petits-enfants acceptent de lui parler. Pire, 81% des gens consultent leur téléphone à table alors que leurs proches sont là, chacun dans sa bulle, le père discute sur Tinder avec Liloo78Hot. A la fin, il confond tout, il veut demander le sel à sa femme qui est à côté, il se met à crier "dis-le moi que je suis ton gros ours qui va venir croquer ta gaufrette au miel" ! Pendant ce temps, la mère, sur son iPad, fait défiler sur Adopteunmec.com les fiches de types qui en vrai ressemblent autant à leur photo de profil qu'un McChicken dans son papier au McChicken qui était sur l'affiche. Et les gosses discutent sur Snapchat avec leurs potes qui tous ont des oreilles de chat pelé et des truffes de teckel, ce ne sont plus des pédophiles qui viennent les draguer, ce sont les mecs de la Fondation Bardot. Bref, notre époque est un enfer.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.