Dans sa chronique qui maltraite l'info, Tanguy Pastureau nous explique la raison pour laquelle il ressent une tendresse folle pour… Francis Lalanne.

Oui ce grand enfant velu sapé comme dans Les Liaisons Dangereuses, c’est le Cédric Villani du pauvre. Lalanne, c’est comme les trois-quarts des stars, il a sorti un ou deux disques un jour, qu’on trouve parfois au décès d’une grand-tante dans son grenier, dans ce cas on brûle la maison pour détruire le démon, et depuis, il vivote. Souvent, on l’invite dans des émissions télé pour se moquer de lui et souvent, il ne le voit pas. Pourquoi ? Parce qu’il est pur, tellement pur qu’il devrait être distribué par Sanytol. À l’extérieur, c’est une sorte de modèle pour les shampooings Dop qui se serait fait abuser par un vendeur de chez Eram, mais à l’intérieur, Lalanne, c’est Joy, une fillette de neuf ans qui collectionne des petits poneys qui ont la même coupe que lui. Bref, il est candide. À côté de lui, Chantal Goya, c’est une sombre chaudasse qui entraÎne Pandi Panda dans des clubs déviants.

Or, depuis deux ans, Francis Lalanne a un rôle dans Fort Boyard, ce jeu à la con qu’on mate l’été parce qu’on s’est pété la ruche au dÎner à coup de rosé et qu’on va pas se farcir un vieux film d’Éric Rohmer. Je déteste Fort Boyard, parce que les candidats ne gagnent pas d’argent pour eux, mais pour une association. C’est injuste parce que les trois-quartscsont en fin de droits. Si tu cartonnes, tu t’embêtes pas à récupérer des messages sous des mygales pour les refiler à Passe-Partout, t’as son numéro et tu lui téléphones, tu lui dis « Salut Passe, c’est Tanguy !». J’ai pris l’exemple de quelqu’un qui a un gros succès. Et autre truc, en 2020, entasser des souris dans des amphores pour amuser les gosses et avoir trois tigres en cage qui, en plus, ne servent à rien, si encore on les lâchait sur Slimane et Vitaa, ils auraient un rôle social mais, même pas ! donc les cirques sans animaux ok, la télé sans animaux, ça serait bien aussi, ou alors juste les mouches autour de Denis Brogniart quand, sur Koh Lanta, il ne s’est pas douché. Felindra, elle, n’a pas besoin de tigres réels pour tourner une tête de tigre. Quand, chez vous, vous mettez une statue de Bouddha, il y a pas un bonze thaï qui sort à poil de la salle de bain.

Bref, Lalanne était dans Fort Boyard, mais pas cet été, donc, il est énervé, d’autant que des piges, il en a pas des centaines. Avec son physique, c’est soit le Fort, soit tourner deux jours dans une pub pour Prince de Lu. Et il explique au Parisien que, c’est à cause de son âge qu’il n’est pas pris, il a 61 ans, et les assurances disent que c’est trop risqué, à cause du Covid, il ne faudrait pas qu'il meure sinon le dernier artisan à faire les bottes qu’il aime, avec du cuir de castor, va fermer, Jean-Pierre Pernaut va péter un câble et se présenter en 2022 contre Bigard. C’est l’effet papillon, comme dirait Cali. Ça, c’est juste pour vous faire croire que je suis nul en musique, comme ça, vendredi, vous n’allez pas vous méfier et paf, je vais vous mettre une tôle au blindtest. 

Donc Francis Lalanne est remonté comme une socquette sur le mollet d’un allemand pédophile en pantacourt, et il dit qu’il va lancer son propre jeu, autour de son personnage, Narcisse Lalanne. Je vous parie un sourire de Martine Aubry qu’il a signé un contrat dans lequel, bien sûr, il est stipulé que le personnage appartient à la prod, mais il est innocent, c’est Bambi, donc il y croit. C’est à ça qu’on le reconnaît. Il dit discuter avec une chaîne concurrente, tous les gens qui bossent dans les médias savent que, quand on dit ça, c’est qu’on n’a pas eu de coup de fil depuis quatre ans, ou alors de Morandini pour passer dans Crimes sur NRJ12 si on a tué sa sœur. Et il compte faire ça, dit-il, dans un lieu mythique de la région Champagne-Ardennes, sans doute la réserve à bûches de Michel Fourniret, derrière son pavillon. Je passe un appel à France 2 : «  Gardez Lalanne ! au moins quand il est dans le Fort, il n’est pas parmi nous ! » 

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.