L’Ifop a fait un sondage auprès de mâles désappointés à deux doigts d’organiser les funérailles de leur pénis, le constat est clair : il y a une vague sans précédent de troubles de l’érection en France.

L’érection chez les français devient rare, elle est en baisse constante, ce qui est paradoxal pour une réaction physique de ce genre. Et c’est tant mieux car l’érection n’a plus de sens. Déjà il faut arrêter de faire l’amour, parce qu’en faisant ça on se reproduit, et on est trop nombreux pour la planète, on le voit quand on sait que des dizaines de milliers de gens votent pour François Asselineau, on se dit « mais alors combien sommes-nous en tout ? ». Et puis, il était temps d’évoluer, l’érection était la seule chose qui nous restait de l’homme de Cro-Magnon, qui était très chaud. Il avait intérêt, car les préservatifs à l’époque étant en défense de mammouth, ils pesaient 1 kilo 2, il fallait arriver à les soulever. Parfois, il croisait un groupe de femmes préhistoriques, et ça faisait comme Tinder et Orange Mécanique, il leur mettait à l’une après l’autre de grosses mandales en criant « next ». 

Mais tout ça, c’est loin de nous, et nous sommes des post-humains, qui misons tout sur nos capacités intellectuelles - c’est pas gagné - et n’avons plus besoin de libido. Il y a donc, les spécialistes le disent, une baisse globale du désir masculin, qui est constatable. Prenez Zahia, avant, la simple évocation de ce prénom nous faisait suer, les sécrétions giclaient, les pores de nos peaux suintaient, le mâle n’était plus que liquide, à la fin de la soirée, on pouvait mettre toute une équipe de foot dans une bouteille de Cristaline. Et là, Zahia, cette semaine, était à Cannes, elle est apparue toute serrée dans sa robe, c’est la seule à devoir être déshabillée ensuite par une équipe de désincarcération. En une décennie, elle a gagné 18 tailles de soutien-gorge, dans la salle de projection on lui a attribué 3 places, une pour elle, deux pour ses seins, et rien. 3 minutes plus tard, on avait oublié jusqu’à son existence, alors que naguère on a mis 5 années à se remettre du bout de téton de Sophie Marceau.

L’Ifop, l’institut de sondage, qui en avait marre d’interroger les français sur la perception qu’ils ont de Nathalie Loiseau, puisque la plupart répondait « qui ça ? », s’est donc penché sur la question. Ils ont appelé des mecs, pour leur demander si leurs érections étaient convenables - Bernard-Henri Lévy a répondu « elles sont incroyables, à partir du moment où je pense à moi-même » - et 65% des hommes ont avoué avoir des problèmes récurrents en matière, 44% il y a 10 ans. 65% c’est énorme, donc soit nous sommes tous devenus honnêtes, même Patrick Balkany qui a dit « j’avoue que ça m’arrive, par contre, tout le reste, c’est faux, ces 100 milliards d’euros m’ont été prêtés par un ami, oui il a les mêmes noms et prénoms que moi, et alors ? », soit il y a une réelle baisse de l’érection. 

Et là, les français se racontent à l’Ifop, les jeunes notamment, disent « c’est de la faute des écrans », ils préfèrent regarder Netflix que faire l’amour, et pourtant ça prend plus de temps, personne n’est capable de proposer à l’autre avec son sexe 10 épisodes d’une heure à chaque fois en 3 jours, puisqu’avec un tel rythme, on ne fait plus l’amour, on fait du feu. Sur Koh Lanta, on vous colle dans un coin avec 4 brindilles, on vous dit « vas-y José, donne tout ce que t’as, on en a marre de bouffer du riz cru ». La tablette entraîne une baisse de désir, et c’est vrai que regardez Frédérick Sigrist, il lit sa chronique sur son iPad, bah à la sortie de l’émission vous lui dites « ça te brancherait un petit tour au WC pour un 5 à 7 », il refuse. Mais Daniel Morin, qui tourne à la feuille A4, depuis le début de sa carrière, juste pour lui, on a déjà rasé l’équivalent de 2 fois la forêt de Fontainebleau, les sangliers, à l’évocation de son nom, pleurent, vous lui proposez la même chose, il vous dit « ok, mais rapide, j’ai 7 papiers à écrire pour demain », parce qu’il est old school, c’est un type avec des besoins primaires, quand il va à Center Parc, il dort nu au bord de l’étang avec les grenouilles.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.