Le mocassin est un accès à la connaissance, ça vaut toutes les bibliothèques du monde. Louis, le jeune fils de Nicolas Sarkozy, a ainsi lancé des mocassins portant le nom de personnes illustres, Freud, Marie Curie, Thomas Jefferson, amenant à réfléchir. Tout passe par le pied, comme dirait Kylian M’Bappé.

Tanguy, je ne m’intéresse pas plus que ça aux vêtements...

Oui, ça se voit, Daniel. Le matin, je vous imagine piocher dans un tas de fringues difformes et prendre le premier truc qui est au-dessus, on avait tellement ri quand vous étiez arrivé vêtu du petit manteau de votre chien, Kiki. Je vous avais si longuement caressé avant que vous ne m’avouiez qu’il s’agissait de vous. La nippe, c’est pas pour vous, Daniel, parce que vous êtes un cérébral, vous ressemblez à un psychanalyste bourru, le genre de personne qui vous écoute avant de hurler « mais je m’en fous de ta mère, Gisèle, maintenant tu poses tes 120 euros sur le guéridon et tu te casses ». 

Albert Algoud, c’est pareil, pour parler du parcours de Léon Daudet ou des Chroniques de la Montagne de Vialatte, il y a du monde, mais dès qu’il s’agit de se mouler un peu le boule avec un petit jean skinny de chez Asos, il y a plus personne. Et c’est là que vous vous trompez tous les 2, car, à l’instar de ce que disait le philosophe, je crois que c’était Nelson Monfort, mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain, et bien on peut aussi être intello et avoir la classe. 

Regardez BHL, il est capable de parler de tout, de la Syrie, de Poutine, des tortues Ninja, de la cuisson des nouilles, et il s’habille comme un mannequin liquette de chez Alain Figaret, chemise immaculée, ouverte, ce qu’il faut de poil mais pas trop, on est sur un paillasson un peu usé mais dont l’inscription Bienvenue serait toujours apparente, et quand il se penche pour se regarder dans la table de plastoc translucide chez C-News, on aperçoit ses tétons, deux beaux tétons durcis par les vents de tous les déserts. Ah, Hegel, il était quand même moins sexe.

Tenez, prenez Louis Sarkozy, fils de Nicolas Sarkozy, l’un des 4 présidents que Merkel a plié au Conseil Européen, on apprenait la semaine dernière qu’il venait de se lancer dans les mocassins, ce qui ne signifie pas qu’il s’est jeté la tête en avant sur des chaussures dans un magasin Bata, mais qu’il a développé sa collection de mocassins. Là, il a réfléchi, s’est dit « il y a rien de plus con que des mocassins », et c’est vrai que le mocassin n’a jamais suscité d’élan humain incontrôlable, dans les films, Rocky à la fin de son combat de boxe, crie « Adrian », pas « je l’ai fait par amour des mocassins ». 

C’est là qu’on voit que la femme est supérieure au mocassin, malgré un écart de salaire entre les deux encore trop marqué. Non, le mocassin, c’est nul car c’est vide, même Edouard Balladur, une fois qu’il a fini de jouer avec les glands des siens, se dit « j’ai quand même une vie de merde ». C’est pourquoi Louis Sarkozy, 21 ans, l’ex de Capucine Anav pour les fans de TPMP qui se seraient trompés de radio, a décidé de donner à chaque paire de mocassins le nom d’une personne illustre. Attention, haut de gamme, on n’est pas sur des chaussures Kaaris et ses lacets Philippe Risoli. 

Non, par exemple, il a créé les Curie, inspirés par la physicienne Marie Curie, c’est autre chose que de porter des Minelli, parce que personne ne sait qui est ce Minelli, ça revient à acheter des claquettes Yannick Jadot. Sarko II a aussi créé les TJ, en référence à Thomas Jefferson, président américain de 1801 à 1809, à propos de qui Donald Trump a dit récemment, je cite « je sais pas qui c’est ». Et il y a les chaussures William, qui ne font pas référence, contrairement à ce qu’on pourrait penser, à William qui avec Sacha forme le groupe Début de Soirée, mais à Shakespeare, un type moindre, un mec torturé qui se posait beaucoup trop de questions, d’où son désintérêt total pour le catch et les Pringles.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.