Tanguy Pastureau aimait beaucoup Stéphanie de Monaco. Mais c'était avant. Depuis que son idole a déclaré que les animaux avaient leurs places dans les cirques, la rupture est consommée.

J'ai toujours aimé Stéphanie de Monaco. Oui car je reste fidèle à mes idoles de jeunesse, et la chanson Ouragan, datant de 86, fût décisive dans la construction de mon désir, puisque dans le clip on voyait Steph sous une pluie battante la liquette trempée. En tant que Breton, ça m'a parlé. Depuis, dès qu'il fait humide, je suis excité, donc là avec la crue de la Seine, je suis dans le même état que Jean-Vincent Placé si Macron l'appelait pour lui dire qu'il remplaçait Gérard Collomb. Là, il faudrait pas que la mère Dhéliat déboule pour me dire qu'il pleut ce week-end, parce que je l'importunerais grave, comme dirait Catherine Deneuve si elle s'exprimait comme Soprano. C'est le destin, si j'avais écouté Didier Barbelivien, aujourd'hui j'aimerais les mecs à nuque longue, et je sortirais avec un allemand ou une VHS de MacGyver. 

Stéphanie, donc, je l'aime autant que Julien Doré aime les shampoings aux œufs. Ou plutôt je l'aimais, parce qu'hier, elle m'a gonflé. Nous avons une divergence de point de vue, et on a pas pu en parler, puisque c'est une princesse et moi un gueux. On a autant de chance de se croiser dans la vie que Christine Boutin et Ozzy Osbourne.

Hier, Stéphanie a accordé une interview à l'AFP où elle a parlé du cirque. A Monaco, il y a le festival du cirque et tout le monde y va parce que là-bas il y a rien d'autre à faire, à part regarder les mouettes et retirer de l'argent à la HSBC. Le cirque, c'est super, il y a des jongleurs, des trapézistes. Ça j'adore, surtout quand il y en a qui crie "Ah flute", et qui tombe, parce qu'après les pompiers viennent, ça ajoute au spectacle. 

Et à Monaco, il y a des animaux. Des éléphants font la queue leu leu, comme Elodie Gossuin et les Chevaliers du Fiel dans le Grand Cabaret de Patrick Sébastien, mais avec de la grâce. Et il y a des lions. Moi, je pense que les animaux n'ont rien à foutre dans un cirque. Voilà, je prends position, et tant pis si je choque les tigres qui nous écoutent ce midi, je deviens un comique engagé, comme Francis Lalanne. D'abord parce que ces bêtes, qui viennent d'Afrique pour la plupart, bouffent le pain des clowns français. On retire les lions, il y a la place pour embaucher 10 clowns. On va voir Stéphane Le Foll, on lui demande s'il a 9 autres potes qui comptent relancer le PS, ça fait 10. 

Et ensuite parce que la place des animaux, c'est dans la nature, avec les zadistes et Mike Horn. Steph n'est pas cet avis, elle dit : "Le cirque est né avec des animaux dedans". C'est vrai, Monaco one point, mais les animaux étaient là avant le cirque, et à l'état naturel il y a pas un éléphant qui jongle. Ils sont dans la savane à pas en foutre une rame, comme des sénateurs. De même, pas un tigre sans le cirque se retrouverait face à un mec avec un grand fouet. Il n'y a que l'être humain pour rechercher ce genre de choses la nuit. 

La princesse dit que le cirque avec animaux fait partie de notre patrimoine. Bien sûr, mais tout ce qui existe depuis longtemps c'est le patrimoine. Dans ce cas-là on touche plus à rien. On fait à la société ce que Mickey Rourke a fait à sa tête, on la fige, et basta. La corrida, pareil, les types disent : "C'est la tradition", mais il y a peut-être autre chose à faire avec un taureau que de l'acupuncture un peu poussée. Personne l'a jamais testé sur autre chose que le combat à mort. On sait même pas ce qu'il vaut à N'oubliez pas les paroles

Dans les cirques, on fait pédaler des éléphants sur des vélos. C'est affreux. Même nous, à Paris, Anne Hidalgo n'a pas réussi à nous faire faire ça, et pourtant on est plus cool qu'un éléphant. Quand on est furax, on se met pas à transbahuter un gros rondin de bois pour aller lui foutre sur la gueule. Stéphanie dit dans son interview : "La défense animale, c'est truc de bobo qui consiste à s'occuper des animaux plus que des humains". Parce qu'on peut pas faire les deux ? Moi j'ai plein d'amis. S'il y avait le feu chez eux, ils sauveraient leur chien et ils remonteraient chercher leur fils ensuite, on n'est pas des monstres.

Enfin, le coup de grâce. Steph et moi c'est fini. Je vais déchirer ce poster que je gardais d'elle issu du OK Podium de juillet 87, elle déclare : "Lutter contre le travail des enfants en Chine, c'est plus important". Toujours ce mépris des civilisations qui nous sont supérieures... Nos gosses à nous à 6 ans sont à peine foutus de lire Petit Ours Brun, les leurs au même âge montent des iPad. A 14 piges, avec un fer à souder, ils batîssent une capsule Soyouz, et nous on est là à critiquer.

Et puis scoop pour Stéphanie, on peut être à la fois contre les cirques avec animaux, contre le travail des enfant, contre le port des pantacourts au printemps, on n'est pas obligé de se limiter à un seul combat. Quand dans la rue un mec du WWF vient nous dire : "Êtes-vous pour la protection de la planète ?", on va pas lui répondre : "Bah non coco, j'ai signé il y a 6 ans une pétition contre les paradis fiscaux, alors va crever, s'il te plait". 

Après, peut-être que je me trompe, d'éléphant, peut-être que ce dromadaire de cirque en train de brouter le long de la RN12 face à Toys'r'Us est très content Il voit tous les modèles de voitures passer. Si un jour Dominique Chappatte l'appelle, il ira bosser à Turbo. Peut-être que les tigres sont bien à 3 dans des cages de 6 m². Quand on habite à Paris, on a moins que ça, et si on a un ado, ça sent pareil. Stéphanie lance une pétition pour soutenir les cirques avec animaux, peut-être a-t-elle raison ? Mais tant que j'en suis pas sûr, elle est moi, c'est fini. Adieu princesse, vous avez été toute ma jeunesse, mais nous ne vieillirons pas ensemble. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.