Une nouvelle polémique touchant Emmanuel Macron a intéressé Tanguy Pastureau : il a fait installer une piscine au Fort de Bregancon.

Le président Macron suscite polémique sur polémique. Macron divise la France comme le peigne la coiffure de François Fillon en deux entités distinctes, la gauche de sa raie et la droite de sa raie. Il en a 10 fois plus à droite, ce qui montre qu'il est fidèle à ses valeurs jusqu'à son dernier follicule pileux. Macron, c'est un jeune type fougueux. Si c'était un cheval, ce serait Poly le petit poney en pleine bandaison dans un monde de vieux bourrins prêts pour l'équarrissage. Et puis l'opinion publique, ce qu'on pense, nous les gueux, il s'en tape. Ce mec est plus libre qu'un naturiste libertaire qui viendrait de signer pour un CDD de bonze thaï. Du coup, il vit sa vie sans se préoccuper du quand dira-t-on. Demain, il peut taper dans le dos de Merkel en lui disant "dis-moi, Dave, tu veux le voir mon tatouage « Ni Dieu ni maître » à part le brozouf que je me suis fait sur l'épaule ?". Résultat, il froisse tout le monde, et nous qui en France n'aimons pas la win mais les losers magnifiques, d'où notre passion pour Benoit Hamon, qui dans 30 ans sera toujours le seul au monde à porter un T-shirt à son effigie, et ben on ne lui passe plus rien. Exemple la semaine dernière, l'Elysée annonce qu'à Bregançon, le fort décrépi où le père Chirac s'était fait shooter à oilpé au balcon, avec le seul oiseau à qui on n'avait pas envie de jeter des graines, où lors d'un jeu érotique avec Allain Bougrain-Dubourg, ils vont installer une piscine. Parce que Macron, il est jeune, il est ouf, il a encore envie de faire la bombe dans l'eau en short Rip Curl pour éclabousser Brigitte et défoncer son casque en cheveux. Mais pas un bassin olympique, une piscine hors sol, démontable, payée 34000 euros. D'ici 2 mois ils appellent Julien Courbet pour chouiner parce que chez Leroy Merlin, leur pataugeoire, elle est à 4000 boules, 3400 lors des 15 jours été en folie.

Là, direct, ça part, tout le monde le critique, pour une piscine, alors que c'est la base, Macron, tous ses potes en ont une : Zuckerberg, Lagardère, François Pinault, ces gens passent leur moitié de leur vie dans l'eau. S'ils croisent un ours brun, celui-ci leur racle la face d'un coup de patte pensant qu'il s'agit de saumons. D'autant que l'Elysée précise que grâce à la piscine, Macron n'aura pas à descendre à la plage, où là il fallait poster un flic par pâté de sable, avec des types sur des bateaux disant au talkie-walkie "tch, attention code 24367229, numéro complémentaire le 4, le président fait un jokari avec son neveu, je répète, faites partir les Rafale". Avec le risque en plus de se faire paparazzer. On se souvient des photos de Hollande dans l'eau avec son short de bain gonflé autour du pelvis. C'était atroce, on avait l'impression qu'une méduse de gauche, tombée amoureuse, lui prodiguait un rapport buccal tandis que lui, les yeux révulsés, pensait à ce qu'il allait bouffer au dîner. Donc c'est une polémique bidon, Macron va barboter dans sa piscine tout content, et nous grâce à ça on ne va pas le voir pendant 15 jours, donc qu'on lui fasse aussi une piste de karting.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.