Dans cette chronique qui maltraite l’info, la dernière de la saison, Tanguy Pastureau se souvient de tout ce qui s’est passé au cours des dix derniers mois et fait un constat… plutôt nostalgique.

Oui, puisque demain, c’est une émission spéciale, où nous jouerons, comme à l’école mais sans le Covid. Je continue à dire le Covid parce que je trouve injuste qu’on ait collé le féminin à cette horreur, on dit déjà la mort, la déprime, l’album de Gims, alors que le masculin n’est associé qu’à des choses super : le paquet de chips, le retour de l’été, ah non, le Président de la République, pardon. 

Et qui dit dernière chronique dit nostalgie, parce qu’on se repasse le film de la saison, c’est peu, dix petits mois, le temps qu’il faut à un joueur du PSG pour engranger l’équivalent du PIB du Bahrein, et c’est à la fois long comme une discussion avec Alain Souchon quand on aime… le métal. 

Souvenez-vous, il y a seulement dix mois, Patrick Balkany était un maire en exercice, et pas le danseur de rue qu’on connaît aujourd’hui, il est passé du Parrain n°2 au tout début de la carrière de Zaz. Il y a dix mois, Jean-Marie Bigard, le seul à l’apéro, c’est-à-dire de 8h à 22h, à oser dire que le Bâton de Berger, il l’a sur lui, était un comique, et là, il se dirige vers la présidence, en tous cas s’il réussit son débat du second tour contre Afida Turner, ça dépendra aussi des questions posées par Jeremstar. 

Il y a dix mois, on se faisait la bise, on se serrait la main, il n’y a que la femme de Michel Houellebeccq qui, par mesure d’hygiène, l’évitait quand il sortait de la salle de bain, ce qui n’arrivait… pas. Et là, on se distancie, on s’évite, quand vous faites une émission de Cristina Cordula, elle vous lance depuis l’autre bout du magasin un jean roulé en boule, en vous disant « Comme ça t’auras une morphologie en O, pauvre con !». 

Dans les clubs échangistes, on joue au Cluedo, par peur de se contaminer, on entend des gens dire « Je pense que la coupable est Samantha, dominatrice dans la back room avec le canard ». Il y a dix mois, on pensait qu’on allait passer une belle saison, sauf moi, parce que je sais que la vie n’est qu’un moment globalement pénible dont nous délivre la mort, on tient juste parce que trois fois par mois, sur la TNT, ils passent Dirty Dancing

Et c’est moi qui avais raison, ça a été l’horreur, je rappelle qu’en février, Ça va ça vient, de Vitaa et Slimane a eu la Victoire de la Musique de la chanson de l’année. Il y a eu les manifs contre la réforme des retraites, la France s’est déchirée, il y a eu les César,  la France s’est déchirée, doit-on séparer l’artiste de son œuvre, alors que Foresti, avant de faire ça, elle avait fait des sketchs super ! 

Là-dessus est arrivé le Covid, on a exfiltré Agnès Buzyn, l’équivalent français de Banksy puisqu’elle avait écrit sur trois murs à Roissy « Va-t’en méchant virus », il est venu quand même. Il a fallu se farcir deux mois de confinement ensuite le télétravail, Nagui, on ne s’est pas vus en vrai depuis mars, je ne vous vois sur Zoom qu’au-dessus du nombril, si ça se trouve, vous vous êtes mis à porter des chaussures normales et je ne le sais même pas ! 

En plus le déconfinement est raté, parce que les gens qui bossent, la France plombe leur activité : à Dijon, il y a de jeunes entrepreneurs qui ont monté une belle structure de vente (de shit), ils se sont embêtés à acheter le matériel dédié (des kalachnikovs), ils font face à une concurrence mondiale (Tchétchénie notamment). Que fait-on ? On leur envoie le Raid et le Medef ne dit rien. Je vais vous dire, la Colombie, elle, elle sait développer ces petites PME qui font la réussite du tissu économique local. Dominique Seux forvever.

Il y a dix mois, on ne savait pas qu’on pouvait passer deux mois chez soi, à part Larusso qui y a passé les 22 dernières années. Personne ne savait ce qu’était un pangolin, et la phrase « La question elle est vite répondue » n’avait encore jamais été prononcée. 

La vie était belle, il y a dix mois, et j’espère qu’à la rentrée on retrouvera cette jolie innocence… de septembre 2019. 

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.