Les sangliers sont ces horribles bêtes poilues que les chasseurs tuent pour découper leur tête et l’accrocher au mur, c’est le Daech des animaux. Avec les barbes de hipsters que tous les mecs ont aujourd’hui, dans les bois, on les confond avec des sangliers, et là paf, tonton René. Les sangliers sont des fumiers.

Les sangliers sont des cons. J’en veux pour preuve que personne n’a jamais noué d’amitié indéfectible avec un sanglier, même le Modem de François Bayrou n’en a pas pris pour compenser le manque d’humains dans son organigramme. Ici, à la Bande Originale, il n’y a pas de sanglier, on a Daniel Morin, dont le poil dru est similaire, certaines mouches dépressives viennent s’y empaler dans un dernier bzzz. L’homme préfère le cochon au sanglier, car le cochon est docile, gentil, alors que le sanglier est poilu, bagarreur, c’est un punk, c’est la même différence qu’il y a chez nous entre l’employé de bureau à petit costard et le zadiste pouilleux qui dans les bois se nourrit des bêtes qu’il a dans le pubis. 

Vous avez envie de discuter avec un zadiste, vous, Nagui ? Non, ni vous ni personne, parce que ce sont des gens de gauche et qu’ils puent l’humus, à côté José Bové dans son slip d’il y a 3 jours c’est Barbie et son coffret princesse. Bon bah les sangliers, c’est pareil, ils sont hirsutes, ils grognent, jamais une phrase construite, même basique comme « Allo, t’as pas de shampoing ? », ou « Kevin c’est quand que tu mets des paillettes dans ma vie ? », ce genre de trucs pour kékés d’Instagram. Le sanglier c’est une ordure, il passe ses journées à glander dans la boue pendant que nous on bosse, il profite du système, et il doit truander la CAF parce qu’il sort 4 marcassins par an, c’est le grand remplacement, en 2070, pour un humain, il y aura 400 sangliers, qui tous auront la tête de Philippe Martinez de la CGT quand il n’est pas jouasse, donc tout le temps. Ils vont prendre le pouvoir, bientôt on aura un sanglier à l’Élysée à la place de notre petit goret tout rose et il y aura des sangliers d’extrême-droite qui manifesteront contre l’immigration au cri de « les phacochères africains en Afrique ».

Mais le pire, c’est que les sangliers sont déjà en train d’œuvrer à notre extinction, leur dernière stratégie est de se faire passer pour des êtres humains, ils ont bien vu que les gens se laissaient pousser la barbe, cet immonde appât à acariens, embrasser un barbu ou lécher la serpillère qui a récuré les wawas d’un oncle incontinent, c’est pareil. 

Donc ils se sont dit « zarma, sur la tête de Babe le cochon devenu berger, on ne va pas se raser, comme ça les chasseurs, ces gens qui n’ont pas de grammes d’alcool dans le sang mais des kilos, vont prendre leur neveu pour nous et se défoncer les uns les autres ». Et ça n’a pas raté, en Italie, dimanche, un chasseur a abattu son père qu’il a pris pour… un sanglier, le vieux lui a dit « ma qué Enzo, je mangerais bien una pizza quattro formaggi », oui, j’ai une vision caricaturale des italiens, seulement le temps que le chasseur se dise 1- un sanglier ne parle pas 2- un sanglier ne mange pas de pizza 3- un sanglier ne peut pas savoir que je m’appelle Enzo, à la rigueur Messmer sur TF1 ok, il est fort, mais là, hé l’autre, c’est un peu gros quand même, et bien il a tiré. 

Le père, donc, est décédé, une mort qu’on peut appeler à la con, à part en trottinette électrique se prendre un Citroën Berlingo ou David Douillet, et crever, on ne peut pas mourir de façon plus stupide. Dans un dernier souffle, il a dit à son fils « ma qué, quelle buse, yé ne souis pas un sanglier, d’accord, une fois avec maman on s’est roulé dans la boue, mais c’était oune jeu sexuel », et s’est envolé au paradis des chasseurs, tout là-haut. On se retrouve avec un flingue face à Quicky de Nesquick et le lapin de Chantal Goya et on peut les cartonner à l’infini.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.