Tanguy Pastureau essaie de décrypter l'homme contemporain, qui aime se défouler et insulter sur Internet.

La vie est belle, nous avons de bons rapports tous ici, je suis heureux. Daniel, votre mine réjouie fait plaisir à voir. Quand vous êtes épanoui, vous avez l'air plus jeune de dix ans, et ne faites donc plus que la grosse cinquantaine. Leïla, vous aussi, vous souriez à la vie, et c'est beau, car vous avez des dents superbes. Vous êtes la Cyril Féraud de la culture, la Jean-Marc Morandini du bibliobus. Si un rayon de soleil se reflète sur votre incisive et vient frapper l'iris de Daniel, ce dernier perdra l'usage de son œil, et sera redirigé professionnellement vers l'attraction Pirates des Caraïbes à Disneyland, on n'a besoin que d'un œil, ou en tant qu'acteur vers le biopic de Jean-Marie Le Pen, on n'a besoin que d'un œil, où il interprètera le rôle de Le Pen à la fin de sa vie. Oui, nous sommes contents, cui-cui les oiseaux chantent, hi han les ânes braient, choose France yes man buttom-up, les fans de Macron s'exclament. Mais ça, ce n'est pas la vraie vie, c'est le show-business, on fait semblant d'être cool, on applaudit, on fait mine d'apprécier les gens du public alors qu'on sait qu'ils ne nous méritent pas, tout est faux. Pensez-vous vraiment que Bruno Guillon, à l'issue d'un enregistrement des Z'Amours où Monique, 61 ans, a révélé que son mari René, 64 ans, a des flatulences nocturnes, a envie de célébrer l'existence ? Non, il pleure dans sa loge, anciennement celle de Tex, où sont restées accrochées les pages blagues du Télé Z sur lesquelles Tex avait écrit "niveau à atteindre". Croyez-vous que Brigitte Macron profite de la vie, engoncée dans des tenues Vuitton inconfortables, alors qu'elle pourrait trainer en bas de survête comme Guy Roux, en attendant que son mari, bébé Napoléon, revienne à la casba une fois qu'il a terminé d'installer 400 start-ups dans la Creuse ? Non, elle espère juste la délivrance en 2022, et nourrit ses poules dans le jardin de l'Elysée, sous l'œil amusé de Karine Le Marchand venu lui présenter Jean-Paul, un éleveur de chèvres dont la dernière relation sexuelle remonte à 72, et encore c'était un trou de taupe.

Nous, nous vivons dans une comédie musicale permanente, mais les gens de la vraie vie, eux, vivent dans une chanson du rappeur Jul, entre le mot "teub" et le mot "shit". Ils sont donc énervés. Or beaucoup habitent en Corrèze, et là-bas, il n'y a pas de cours de kung-fu, pour se défouler, on peut juste rouler sur François Hollande à la sortie du Balto, en criant "ça c'est pour la France", mais c'est interdit. L’homme contemporain, afin de canaliser sa rage, se connecte donc sur internet, ce réseau destiné à nous faire perdre une vie entière à lire des infos à la con sur Facebook, contrairement à nos ancêtres, qui lisaient des infos à la con dans Libération, et il se lâche, telle une corde vocale de Tina Arena quand elle pousse la voix en espérant que ça cachera l'inanité des paroles de ses chansons, comme "aimer jusqu'à l'impossible, c'est possible".

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.