Elevage + mensonge = Didier Guillaume, ministre de l’agriculture. Il y a 3 jours, l’abattoir de Dordogne qui tue des veaux sans les étourdir, disait qu’il respectait le bien-être animal. Sauf qu’un mail interne au ministère qui datait d’avant a fuité, dans lequel ses conseillers parlaient de graves dysfonctionnements.

Didier Guillaume, pour ceux qui ne le connaitraient pas, c’est-à-dire tout le monde, c’est le ministre de l’agriculture. C’est un petit bonhomme sans histoires, né en 59 dans la Drôme, prélude idéal à une vie ennuyeuse. C’est un socialiste qui a fini par se tourner vers Macron à la mort du PS, il n’y a plus que dans la série Baron Noir qu’il y a des socialistes, en cela c’est une œuvre de science-fiction. 

Didier Guillaume est entré en fonction il y a un an et 4 mois, et dès son arrivée, a déclaré à la presse « moi ministre de l’agriculture, les lobbys ne franchiront pas la porte de mon ministère », là personne n’a ri, alors que c’était une bonne vanne, il est comme moi, trop brillant parfois pour être compris d’un peuple qui lui préfère les Bodin’s. Mais méfions-nous des déclarations qui commencent par « moi ceci » « moi cela ». Hollande avait dit « moi président, gnagnagni », résultat il a passé 5 ans à se tirer sur le oui-oui en se teignant son cheveu en noir avec l’autre main. 

Donc là « moi ministre de l’agriculture, les lobbys j’en veux pas », on se doutait un peu que les gonzes allaient lui répondre « bébé, t’es gentil, mais l’agriculture en France c’est 6,1 milliards d’euros d’excédent commercial à l’année, donc tu vas te calmer sinon on te laboure toi, même Karine Le Marchand pourra pas te ravoir », et 4 jours plus tard, Didier Guillaume a nuancé, il a dit « je n’ai pas voulu dire que je ne recevrai pas de lobbys, mais seulement que je prendrai mes décisions en toute indépendance ». A l’entendre, c’est le seul à dire aux gens des lobbys « salut les amis, on prend un kir, je vous écoute, mais j’en ai rien à taper ». Bref, il nous prend pour des buses, depuis le parolier de Lââm, personne ne s’était moqué à ce point des gens qu’il était censé servir.

Et hier, Didier Guillaume est revenu dans l’actu, il n’a pas le coronavirus, on ne l’a pas isolé, en politique personne n’est en quarantaine à part François Bayrou qui s’y est mis tout seul en créant le Modem. Non, L214, l’association qui kiffe les bestiaux, vaches, buffles, Rafael Nadal, a révélé les mensonges de Didier Guillaume. 

Vous savez qu’il y a 8 jours, L214 a mis en cause l’abattoir Sobeval en Dordogne, un enfer où des veaux à l’abattage sont saignés vivants, encore conscients sur la chaine de mise à mort, abattage rituel, casher, halal, le moyen-âge, quoi, je ne souhaite ça à personne même aux chanteuses à voix provenant du Québec. 

Nagui, vous aviez fait un tweet disant, je vous cite « bien fait pour eux hashtag nique les veaux », votre image est trop lisse, j’essaie de la rendre plus sulfureuse. L214 avait donc demandé la fermeture de l’abattoir, logique, il s’y est déroulé trop d’horreurs, je crois au fait que les lieux sont marqués par ce qui s’y passe, moi depuis que j’ai vu Yannick Noah à la Fête de l’Huma en 2002, je n’ai jamais pu remettre les pieds à la Courneuve. 

Didier Guillaume, bien sûr, a refusé, les veaux, il s’y intéresse autant que Nicolas de Tavernost du groupe M6 à la perspective d’embaucher Philippe Risoli. Et hier, L214 révèle qu’ils ont reçus des mails du ministère de l’agriculture destinés à d’autres gens du ministère de l’agriculture pour parler de L214, qu’ils ont envoyés par erreur à L214, ces vieilles fraises. Ça revient, quand vous avez une maitresse, à lui écrire par SMS « t’inquiète, je vais lourder ma femme, cette tanche a pompé 18 ans de ma life, hâte de vivre avec toi, on ira à Center Parc, la grande vie », et à l’envoyer à votre maitresse et à votre femme. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.