Guy Lagache est arrivé à Radio France hier, en qualité de directeur délégué aux antennes. Tanguy Pastureau en fait son portrait.

Un petit nouveau nous a rejoint hier à Radio France. Il s'agit de Guy Lagache, 52 ans, qui est directeur délégué aux antennes. C'est lui qui monte sur le toit refixer le bordel en cas de vent, et qui n'a jamais fait de radio. C'est donc l'équivalent d'un stagiaire de 3ème, mais sans appareil dentaire ni odeur de Biactol. Il a commencé hier, un 25 juin, ce qui n'est pas con, étant donné que les vacances, c'est le 29. 5 jours de travail, pour une mouche c'est énorme, puisqu'elles vivent deux semaines en tout. C'est pour ça qu'elles ne se lancent pas dans des projets d'avenir fous, jamais une mouche ne passera un BTS. Mais pour un homme c'est peu, il a donc de suite compris le principe de l'audiovisuel public, qui consiste à boire des cafés à la cool en regardant Daniel Morin dépérir, puisqu'il se lève à 5h le matin, la tronche aussi en vrac qu'un tableau de Picasso, les joues aussi hirsutes que l'Origine du Monde de Gustave Courbet, à tel point qu'on a envie de lui enfoncer un canard vibrant dans la bouche en l'appelant ma coquine. Et là, tous les cons qui passent leur vie à baver sur nous parce que soit-disant on a des physiques de radio l'ont dans l'os, parce que Lagache, il est beau comme un menton de Bodganoff lustré à la peau de chamois par un bulgare au feu rouge. Il est sexy, on a envie de lui couper une mèche de cheveu et de se caresser devant Maitre Babacar, marabout porte de St Ouen, tandis qu'il mélange la mèche à du jus de crotale et du lait de chamelle. Depuis l'arrivée de Lagache hier, il fait 39 degrés dans les studios, les gens dans les couloirs ne se disent plus bonjour mais "prends-moi fort, mon loup, en m'écrasant bien la gueule contre le logo de France Bleu". Lagache, c'est une telle beauté que s'il va se balader sur les remparts de St-Malo, une mouette se posera dessus pensant que c'est un canon de plus, regardant au loin la tombe de Chateaubriand et se disant qu'au niveau du style, il valait pas Eddy de Pretto. 

Nous on a les plus beaux. Ok auditeur, mon p'titou, tu chouines quand il y a la redevance à  payer, mais en contrepartie on s'est pas foutu de toi. Ici c'est l'agence Elite mais avec une conscience de gauche. Augustin Trapenard, il est beau, Ali Rebeihi, il est beau, Nagui, il est superbe, à tel point que la mafia russe l'a kidnappé au sortir d'un match de foot pour le faire tourner dans un bar à strip avec un étui pénien et un tatouage de Poutine dans le dos. Si Europe 1 l'an prochain met pas à la tête de sa matinale Baptiste Giabiconi avec Julie en train de lui caresser les tétons avec ses cheveux pour qu'ils durcissent, ils ne pourront pas rivaliser. On a eu Mathieu Galet, on a Guy Lagache. Les filles, cherchez pas sur Tinder, le type qui sur sa photo de profil ressemble à Brad Pitt, en vrai c'est le chef des Ewoks. Les top-models, ils sont ici, allez vite vous enchaîner à la roue du scooter des gens de la direction si vous voulez pêcho, comme dirait Michèle Cotta si elle connaissait l'existence du verlan. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.