Les seins c’est l’un de mes sujets de prédilection, et avec l’été qui est là, on les voit de nouveau, les seins, c’est comme papi et mamie au moment des étrennes, on les croise une fois par an. Mais dans la rue porter un décolleté, ça revient à prendre le risque de se faire insulter. Sur internet, les femmes réagissent

La France suffoque. Oui, enfin la France, les pauvres, parce que les riches passent de leur appart climatisé à leur voiture climatisée afin de se rendre à leur bureau climatisé, ce sont des gens qui ont plutôt froid en ce moment. Ils ont ressorti les vêtements d’hiver, la Croix Rouge à Neuilly distribue des couvertures de survie. Mais les autres, c’est vrai, ont chaud, et la chaleur, c’est jamais comme dans les clips de R’n’B, Beyoncé, quand elle sue, de petites perles de sueur lui coulent délicatement entre les fesses, qu’elle secoue pour s’en débarrasser, aspergeant tout sur Jay-Z, le principe est le même qu’une laitue qu’on égoutte. Mais nous qui ne sommes pas des dieux du R’n’B, même si Albert Algoud avait le profil, cette chaudasse, mais il a préféré les mots, bah quand on sue, ça forme juste des ronds écœurants sur nos chemises, et pour peu qu’on se soit gratté la face à 7 ans quand on a eu la varicelle, on ressemble encore plus à une tranche d’emmental. 

Bref, il fait chaud, à part en Bretagne où on est sur un petit 22 degrés avec ciel voilé, en 2050, quand l’Ile de France et l’Alsace seront devenus des déserts, tout le monde viendra y habiter, Pontivy deviendra la 1ère ville de France, la présidente, Nolwenn Leroy, aura installé l’Élysée à Brest, afin de se rapprocher du gouvernement de Christophe Miossec. Donc quand on a chaud, qu’est-ce qu’on fait, et bien on met un peu moins de fringues, parce qu’à 37 degrés, chaque liquette supplémentaire provoque la même souffrance que si on s’épilait les pattes au papier de verre, ce que seule Valérie Damidot a fait à un moment parce qu’elle en avait tout un stock. Les femmes notamment, peuvent mettre un petit haut décolleté, Bernard Henri Lévy aussi est en décolleté, mais ça rend pas pareil. Le décolleté, c’est super, mais je ne suis pas objectif car j’aime regarder des seins, si je devais choisir entre voir une comédie française au cinéma et des seins, par exemple, je choisirais les seins. 

Vous me montrez Kev Adams et des seins, j’aurais assez peu envie de tripoter Kev Adams. Ou alors c’est que j’ai pris de la drogue et que mon champ des possibles s’est réellement élargi, mais après s’il vient ici pour la promo, on sera gênés tous les 2, c’est à ne pas faire, vous connaissez l’expression vulgaire « no zob in job », à laquelle on pourrait ajouter « no kiki chez Nagui ». 

Donc le décolleté l’été quand il fait chaud, et même quand il ne fait pas chaud, car je le rappelle, le corps des femmes leur appartient, c’est la différence qu’ils ont avec le Vélib, qu’on loue seulement, en 2019 ce devrait être aussi banal qu’une voiture piégée dans la banlieue de Damas, mais pas du tout, et ce à cause des hommes. 

Sur internet, il y a des milliers de témoignages de filles, tous dans le même sens, le harcèlement de rue a pris des proportions délirantes, s’il devient discipline olympique, en 2024 on rafle toutes les médailles. Tout est parti d’une jeune femme, Céline, qui explique être sortie sans sa doudoune, il faisait 44 degrés ressentis, elle s’est dit « allez hop, je tente une balade sans me foutre ma couette de lit sur les épaules », là un homme lui dit « c’est un décolleté de sale pute », le décolleté, c’est comme le foot, les mecs ont rapidement un avis dessus, 60 millions de sélectionneurs on est, et au moins 35 millions de stylistes. 

Céline rentre chez elle, après avoir été insultée, comme le sont les femmes au quotidien, moi si je sors totalement nu, on ne me traitera pas de vieux chaudard, non, au pire les gens riront. Et elle poste sur le net une photo de son décolleté, avec écrit « mec, mes seins et moi on t’emmerde bien fort ».

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.