Le président Macron a souhaité à Mme Legay, cette personne de 73 ans qui à Nice a chuté lors d’une manif des gilets jeunes, d’acquérir de la sagesse, Macron, c’est la France des chakras ouverts et de la position du PQ Leader Price, c’est comme la position du Lotus, mais quand on a moins de moyens.

Je ne suis plus tout jeune, j’ai 45 ans, et peu à peu je sombre, j’ai des lunettes de vue, mal à la hanche, j’ai moins de cheveux, à la boulangerie la dame m’ appelle « monsieur », du coup j’ai arrêté le pain, le cordonnier de ma rue m’appelle « jeune homme », donc à la place je mange des chaussures, et je commence à penser que c’était mieux avant. Vieillir, c’est atroce, je m’adresse à Rayane Bensetti, qui est jeune, ne le faites pas. 

Moi qui ai la hantise des ascenseurs, je monte à France Inter à pieds, pas de bol, on est au 6ème, à 45 piges, quand j’arrive je suis claqué, en sueur, tel le taureau de Camargue qui verrait débouler dans son champ Anne Roumanoff en liquette rouge, pour la saison prochaine j’ai demandé à bosser à l’accueil, au rez-de-chaussée. La seule chose qui est super quand on vieillit, c’est qu’on est libre : plus d’employeurs à qui rendre des comptes, à part Drucker qui bossera jusqu’au dernier instant, s’il décède un jour, ce qui est peu probable, au curé venu le voir sur son lit de mort, il dira « allez, parlons de vous, quelle est votre actu ? ». 

Plus de famille non plus, ils sont partis, quand on est âgé, on peut fumer des bédots en matant Pawn Stars sans avoir à se justifier. Tiens, prenez Geneviève Legay, cette dame de 73 ans, 51 selon la police. Samedi, à Nice, elle a pris part à une manif gilets jaunes dont la tenue avait été interdite, dans sa tête, elle s’est dit « je suis senior, c’est pas pour lire le magazine Pleine Vie en tricotant des moufles pour ma nièce, rock’n’roll », et elle est sortie manifester quand même. Le senior ne respecte rien, c’est un ouf, un déglingos, l’Ephad de Nancy, potentiellement, constitue un plus gros danger pour l’establishement qu’un groupe d’anarchistes sous poppers, le vieux est un punk à chien, à yorkshire, plus précisément.

Sauf qu’à un moment, les CRS ont chargé, parce qu’il y a deux choses qu’il savent faire, charger et annoncer qu’ils vont charger, et cette dame a chuté. Son crâne a percuté le bitume, il y a eu du sang, les images sont moins sympas à voir que la scène de Rosemary’s Baby où la nana donne naissance au fils de Belzébuth. 

Là, deux camps se créent, les pro-Mme Legay, qui évoquent une martyre et annoncent une manif en son honneur avec en live un groupe de rastas blancs anti-capitalistes qui joueront l’Internationale au djembé, et les anti-Mme Legay, qui en gros, disent « elle l’a bien cherché, Tatie Danielle, la police aurait du en plus lui confisquer sa carte SNCF Senior + et la photo de Guillaume Meurice que cette gauchiste avait forcément dans son portefeuille ». 

Quant au président Macron, notre louveteau sans poils, il a dit qu’il souhaitait que Geneviève Legay sorte vite de l’hôpital, pour libérer un lit, parce qu’ils sont à flux tendu, j’ai un oncle qui a du s’auto-opérer de l’appendicite, il s’est découpé le bide avec un couteau à huitres, c’est un breton de Cancale. Macron a ajouté « je souhaite la quiétude à sa famille », la dame souffre de plusieurs fractures du crâne, donc là ils sont dans une quiétude relative, la même que celle du maire du Mans quand il a vu les forains attaquer sa ville à coups de churros.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.