Tanguy n'en peut plus du Black Friday !

Non, quelle connerie, on en a bouffé tout le week-end, alors qu'en fait ce sont juste des soldes, c'est comme Halloween, tout ce qui est américain, on prend, je pense que Macron va se faire teindre les cheveux à l'urine de poney pour faire comme Trump et construire un mur autour du 1er Leclerc qui vend des burros Old El Paso pour contenir la migration des mexicains. 

On est devenu une succursale des Etats-Unis, peuplée de stand-uppers, de start-uppers, dans deux ans on sera comme des cons autour d'une dinde à fêter Thanksgiving avec tata Sylviane que pour l'occasion on aura rebaptisée Kelly. 

Aux USA et au Canada, c'est comme les USA, mais avec des poils et des chemises à carreaux, le Black Friday se fait le lendemain du repas de Thanksgiving, les américains, qui se sont bourrés de courge, de Coca et de volaille trop grasse, ont mal au bide, leur colon est aussi bouché qu'un rond-point tenu par les gilets jaunes, et donc ont envie de marcher. 

Ils vont alors au centre commercial, c'est moins bien que les bois, parce qu'il n'y a pas d'exhibitionnistes donc on ne voit pas de pénis, mais bon il fait chaud et on peut passer une journée sans voir de pénis, certains mecs un peu enrobés n'ont pas vu le leur depuis 87 et vivent bien. Et donc là il y a le Black Friday, et c'est énorme, en 2015, il a généré 68 milliards de dollars, parce que l'être humain, dès qu'il voit une pancarte -50%, il pète un câble et saute sur l'objet, même Manuel Valls, vous écrivez dessus -50, il y a quelqu'un pour vous le prendre, je veux dire, ailleurs qu'à Barcelone, parce que là-bas, c'est le Black Friday depuis le 25 septembre, date de sa candidature à la mairie. Il est parti à 24,65, c'est-à-dire 49.3 – 50%. 

Et donc le phénomène a fini par arriver en France, parce que le mois de novembre, il y a rien, Halloween c'est fini, Noël c'est pas encore, on vend que dalle, chez Darty les mecs se foutent la tête dans des micro-ondes en marche pour mourir tellement ils sont déprimés, et après les clients disent "oh regarde c'est Grishka Bogdanov". 

Donc on a lancé le Black Friday nous aussi, qui l'an dernier a engrangé 1 milliard d'euros, pour rien du tout, parce que si vous n'aviez pas besoin d'un truc avant le Black Friday, vous n'en avez pas besoin le jour du Black Friday. 

Pour vivre, il faut quoi, un toit, une télé pour s'instruire (Arte, France 5, 4 mariages pour une lune de miel), des chips et de la bière. Le reste, c'est optionnel, un assistant domestique à qui on demande "dis Google, quelle est la capitale du Togo ?" et qui répond "Lomé", c'est utile, ça ? Ils n'ont même pas le Black Friday, au Togo, ce pays n'existe pas, donc vous pouvez dire à votre conjoint "dis Alain, quelle est la capitale du Togo?", il vous répondra "j'en sais rien, ma loute", et ça sera pareil, sauf que vous pourrez faire l'amour avec lui, parce qu'avec un assistant domestique, si vous faites ça, pendant l'acte il répète "je n'ai pas compris la question", c'est compliqué d'arriver jusqu'à l'orgasme, ça revient à faire l'amour à Eve Angeli. 

On n'a besoin de rien, tous nos achats sont superflus, là on serait plus heureux tous nus dans une grotte, d'autant que Daniel Morin a déjà un corps de néandertalien.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.