On a découvert l'identité du modèle de l'Origine du monde, une info qui n'a pas échappée à Tanguy Pastureau !

Aujourd'hui on reparle de Gustave Courbet. Oui, c'est ce peintre qui peignait des fleurs puis il en a eu marre et s'est dit "tiens, je vais faire un vagin, avec un peu de bol, la dame aura une MST et le rendu sera le même". Il a donc créé cette œuvre mondialement connue qu'il a appelé L'Origine du Monde, aujourd'hui on l'appellerait L'accès à la CAF, d'un oui-oui féminin en friche, c'est quand il a vu le tableau que le mec qui a apostrophé Macron a décidé de devenir horticulteur. On a l'impression de voir la tête de Jean Schultheis si Benalla après avoir tapé dessus lui avait mis la bouche à la verticale et qu'il avait perdu ses yeux. 

Cette toile est exposée au Musée d'Orsay, à Paris, dans une salle qu'évitent les parents quand ils sont avec leur gosse, suite à quoi le gamin leur dit "T'inquiète papa, je suis abonné à l'Instagram de Kim Kardashian, des trucs comme ça, j'en bouffe H24, j'ai déjà vu plus de raies qu'un pêcheur islandais de 80 piges". 

Bref le tableau fascine, alors que quand on voit le Radeau de la Méduse de Géricault, on se dit juste "purée, encore des migrants, commencent à gonfler, je vais voter Marine". Ou Wauquiez. Ou Macron, personne n'en veut à part Benoît Hamon, mais là ce sont les migrants qui disent "ah non, si c'est pour finir avec Hamon, c'est la loose, il est seul dans son parti, demi-tour", et ils pagaient pour rentrer le plus possible en Afrique, qui apparaît du coup comme une terre de promesses. 

Oui, l'Origine du Monde fascine parce c'est la première fois qu'on montrait un sexe de manière si crue, Courbet c'était le Jacquie et Michel de l'époque, mais tout seul.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.