Tanguy avait bien envie d'ensoleiller notre fin de matinée, mais...

Désolé, je sais qu’on est lundi, que c’est dur d’être confiné, vous, ça vous a forcé à explorer certaines nouvelles pièces de votre demeure, or vous aimez bien marcher, mais là, 4 kms par jour, c’est beaucoup. Et en plus je viens avec une mauvaise nouvelle, parce que je suis moins joyeux qu’un herpès labial sur un frère Bodganoff, ce qui représente une surface équivalente à celle de Monaco. C’est un truc que j’ai, je suis un radar à news négatives, par exemple, on dit que Kim Jong-un serait mort, bonne nouvelle c’est un tyran, et bien moi je ne peux pas m’empêcher de penser à ces jeunes en CAP coiffure qui pleurent leur modèle.

Et hier, je suis allé sur le site de C-News, parce que fais des captures d’écran de Gérard Leclerc que j’imprime sur des coussins, je les vends à des fans de Gérard Leclerc, donc je cherche un fan de Gérard Leclerc pour lui en vendre un. Et là, parmi un tas de bonnes nouvelles, je lis notamment que des cons à Paris se sont déconfinés pour danser dans la rue sur du Dalida, donc ne vont rester en vie que les mélomanes, c’est positif, je vois un article intitulé « coronavirus : des scientifiques craignent qu’aucun vaccin ne soit trouvé ». Ici, n’importe quel gusse censé se dirait « ouh là, je suis déjà pas tip-top niveau moral, mes gosses m’épuisent tellement que le soir quand je regarde Baba converser avec Gilles Verdez, je comprends pas tout, je ne clique pas ». C’est important de se préserver, moi je regarde plus que Piwi , bah un bon épisode de l’âne Trotro qui recueille un hérisson blessé, ça allège l’esprit.

Mais vous me connaissez, j’ai cliqué sur l’article, et c’est terrifiant, plus qu’une vidéo d’un show de Jennifer Lopez où ses fesses éclateraient sous le poids du silicone. Christopher Witty, conseiller médical du gouvernement britannique, dit qu’aucun vaccin n’a jamais été trouvé pour un coronavirus, parce qu’on a le Covid-19, mais il y a aussi le SRAS, le MERS, les noms de virus, on a l’impression de chercher un mot de passe sécurisé pour son Gmail. Un expert en santé mondial, M. Nabarro, c’est comme ça que Roger Hanin se présentait dans la série quand il était enrhumé, explique lui qu’on sera peut-être obligé de vivre avec la crainte constante du Covid-19. Autrement dit, la vie qu’on avait avant, le nudisme, ce mois d’août brûlant, ce couple de russes libéré avec ce canard qui en s’approchant bien, non, n’était pas une bouée, ce serait fini.

Ça veut dire, Nagui, si on se tape le Covid à vie, qu’on ne se reverra jamais autrement qu’en vidéo, ça me fait revenir 4 ans en arrière, moi, quand je vous regardais à la télé. Plus jamais je n’approcherai de Daniel Morin à moins de 2 mètres, pour retrouver son odeur, je serai obligé de vider dans ma chambre un vieux spray au musc et demander à un jogger de venir suer à la maison. Les spectacles, terminé, si on n’a pas de vaccin, j’adore les Bodin’s, mais si c’est pour crever parce que je suis allé les voir, merci. En plus, ils trimballent sur scène des animaux de la ferme, paf, entre deux sketchs, ils vont réussir à démarrer un nouveau coronavirus. Autant aller voir Kev Adams, on se doute que l’hygiène n’est pas parfaite, il a les cheveux plus crêpés que Robert Smith de Cure en 87, mais au moins il n’a pas de mouton.

Vous voyez, ce qui est terrible, c’est que ça fait 3 mois qu’on nous dit que le Covid c’est une petite grippe, puis que c’est pire que la peste, il y a 8 jours Raoult, le Père Fourras du Vieux Port, disait « si ça se trouve dans un mois il n’y a plus rien », et là on nous dit qu’on ne s’en sortira peut-être jamais. J’admire le personnel soignant, mais comme tous les gens en général, je les aime encore plus quand ils ferment leur gueule. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.