J’ai chaud, je tousse, depuis hier je parle italien, j’ai enfin compris ce que chante Eros Ramazzotti, je ne sais pas ce qui m’arrive. Ah, le coronavirus, on a l’impression que tout est négatif là-dedans, mais c’est parce que ce virus n’a pas une bonne équipe de com. Pour vous, j’ai listé les avantages du Covid19

Le coronavirus, ça fait peur, comme tout ce qui vient de Chine, parce que le problème, c’est qu’on n’est pas sur un virus de qualité. Une grippe Made in France, c’est du solide, elle vous plaque dans votre pieu, pendant 9 jours vous regardez le plafond, et c’est ennuyeux un plafond, sauf pour ceux qui ont des moulures, mais enfin il faut être riche. 

Mais le Covid19, c’est brouillon, certains en décèdent, d’autres le chopent, 2 jours après vont bien, on ne sait même pas comment ça a commencé, une entrecôte de chauve-souris, un steak d’ornithorynque, c’est le foutoir. Et on est perdus, les gens flippent, ils se ruent sur les masques, moi j’ai pas réussi à en acheter un, tout ce que j’ai trouvé, c’est à Pigalle un masque intégral en cuir qui recouvre toute la tête, pas de bol, il y a un seul trou, justement pour la bouche. Produit sans doute plébiscité par des gens qui aiment le SM et le débat d’idées, je ne sais pas, Raphaël Enthoven contre Luc Ferry assis à table dans un donjon. On se rue sur n’importe quel remède dément, l’OMS a été obligé de préciser que l’urine d’enfant et la cocaïne n’aidaient pas à lutter contre le virus, c’étaient des rumeurs sur le net, certains disaient à leur gosse « vas-y Théo, urine sur papa, pendant ce temps-là, je me fais une ligne », ce qui ressemble à ce qu’Albert Algoud a pu vivre dans les années 90 lors des soirées Canal. Il se disait aussi que l’huile de sésame terrassait le virus, moi je me suis recouvert d’huile, vous voyez le calendrier des dieux du stade ? Bon bah je ressemblais à ça, pas au niveau du corps, juste de la brillance. On aurait dit une frite, dans le nord j’aurais fait un carton. 

L’OMS a émis un bémol, comme on dit chez Radio Classique, à propos de l’ail, sur le web on disait que c’était un remède, et, reconnait l’OMS, il a des propriétés antimicrobiennes, ça tue les microbes, comme l’alcool, Poelvoorde vous le mettez en Lombardie, c’est le seul à pouvoir sortir avec juste un slip pour acheter des chips.Mais l’ail, attention, ne suffit pas contre le Covid19, par contre avec une gousse d’ail, à Paris, vous pouvez faire fuir Cédric Villani, le vampire qui kiffe les équations.

Alors vous me connaissez, je suis un grand optimiste, exemple chaque année à Inter, je parle d’une augmentation, oui j’en parle, après on me répond pas, mais j’en parle. Et j’ai noté les avantages du coronavirus, car il y en a. Déjà, le port de masques fait qu’on voit moins les têtes des gens, or ceux-ci souvent n’ont pas un physique facile, et comme certains refusent de porter la burqa, 2-3 laïcards fans de Zineb el Rhazoui, là ça permet de plus les voir. Ou juste les yeux qui, selon l’adage, est le miroir de l’âme, et qui, selon Alain Afflelou, est un gros bon paquet de blé.
2ème avantage du coronavirus, la baisse des émissions de CO2, l’économie s’arrête, les gens restent chez eux mater la télé, et en Chine, ils n’ont pas comme chez nous Téléshopping avec Marie-Ange Nardi pour s’acheter l’extracteur de jus de navet, le seul programme autorisé c’est Xi-Jinping TV, où H24 on voit Xi-Jinping en train de regarder dans le lointain avec confiance. 100 millions de tonnes de CO2 en moins rien que pour la Chine, Greta Thunberg va tout faire pour choper le virus et ensuite cracher à la face des gens. 

3ème avantage du Covid, Pékin a interdit la vente et la consommation de la faune sauvage, lézard, mouflon, José Bové. Le pangolin notamment, un fourmilier très sympa mais qu’on n’invitera pas à l’apéro quand on n’a que des chipsters et pas de fourmis, pourrait être sauvé. Là, en Chine, on se sert de ses écailles pour la médecine traditionnelle, mais aussi de cornes de rhinocéros pour traiter le cancer et d’os de tigre pour la forme, techniquement, c’est plus simple de prendre de la Juvamine que d’avoir à trouver un os de tigre, mais la Chine est une terre de défi, Ninja Warrior ils le font les mains attachées et sur la tête.

La suite a écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.