Olivier Dussopt n'a pas une vie facile. Après avoir insulté Macron quand celui ci annonçait que des ouvrières étaient illettrées, il est embauché par ce dernier. Une relation SM démarre probablement entre les deux hommes.

Ma vie est un rêve éveillé. Ainsi, ce midi, je me retrouve à faire de la radio face à Charles Aznavour, que je vois depuis que je suis né en une de Paris Match, avec vous, Nagui, que je vois une semaine sur 2 en une de TV Magazine. Il manque juste ici une star du X en train de se lécher le téton avec un air salace pour faire la une de Hot Vidéo et on est au kiosque à journaux. 

Mais tout le monde n’a pas la chance d’avoir ma vie. D’autres en ont une tout à fait affreuse. Je pense à l’agent des impôts qui s’occupe du dossier de Florent Pagny et voit passer zéro euro par an, à la relookeuse de Jean-Louis Borloo, qui a renoncé et l’a abandonné à Jardiland au rayon des tailles-haies, ou à Anne Hidalgo, qui doit gérer 4 millions de rats, 7 millions de pigeons et maintenant des tigres, c’est plus une maire, c’est une gardienne de zoo. 

Mais il y a aussi Olivier Dussopt qui, vendredi, est devenu secrétaire d’état à la fonction publique, choisi par Macron, qui a réfléchi 7 jours pour pondre un remaniement dont la grosse nouveauté c’est Dussopt. C’est comme si Apple faisait un keynote mondial depuis San Francisco pour annoncer qu’ils relançaient le jeu du serpent. Dussopt, c’est un socialiste, qui fût proche de Martine Aubry, le cerbère de la ville de Lille, puis de Manuel Valls, le type qui a plus changé de ligne politique que de slip. Le matin, il se réveille et dit :

Alors qui suis-je aujourd’hui ? Arlequin, Napoléon, Marilyn, Valls,... ? c’est le bal masqué de la Compagnie Créole à lui tout seul. 

Et si je vous dis qu’Olivier Dussopt a une vie difficile, c’est parce qu’il bosse avec des gens qu’il déteste, comme Rachid Taha s’il embauchait à Radio Courtoisie. Macron, son boss, le traitait en 2014 de connard. Trois ans plus tard, l’autre le prend. C’est pourquoi ce midi, j’aimerais dire à Macron que c’est un pignouf. Oui à la fois j’ai envie d’avoir un ministère dans 3 mois mais je sais que ma mère écoute. En 2014, Macron, qui faisait son stage d’observation de 3ème auprès de François Hollande, avait traité des ouvrières illettrées. Or Dussopt est fils d’ouvrier. Il était entré en furie, tel Benoit Magimel quand une vieille dame se jette sous ses roues alors qu’il traversait paisiblement le passage piéton en Hummer, et donc il l’avait traité de connard. Macron-Dussopt, c’est donc une relation SM. Le ministère a été installé dans un donjon et le soir Dussopt rejoint Macron, qui lui dit :

Vas-y mon loup, traite moi !

L’autre répond : Communiste ! Macron dit : Encore !

 L’autre crie : Orteil gauche de Philippe Poutou, Macron fait : aaah ouiii ! 

Dussopt hurle, smicard, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils sentent bien tous les 2.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.