Tanguy, hier, tout le monde marchait

Oui, notre pays n'est plus qu'un vaste GR. On avait déjà les gilets jaunes, qui défilent chaque samedi, 4 manifestants + un chien selon le ministère de l'intérieur, 2 millions selon Eric Drouet, 7 millions selon les complotistes sur internet, qui pensent que de toute façon les chiffres ont été créés au 9ème siècle juste pour que Castaner aujourd'hui puisse les manipuler dans son sens, d'ailleurs, disent-ils, si on ajoute 657 au 9 de 9ème siècle, on obtient 666, chiffre de la bête, le diable, dont le symbole est l'étoile à 5 branches, soit une de moins que l'étoile de David, ce qui prouve que le monde est contrôlé par le groupe Nacash, qui a fait un hit avant de disparaître, comme par hasard. 

Et hier ont défilé, en réaction aux gilets jaunes, les foulards rouges, à venir il reste les slips verts et les sous-pulls roses, on s'est souvent foutu de la gueule d'Eddy Mitchell parce qu'il croone comme Sinatra même quand il est en live à Dijon, n'empêche que dès 59 il a lancé les Chaussettes noires, il tenait un truc sans le savoir. A noter qu'il y a aussi le mouvement des écharpes rouges, qui ne comprend qu'un membre, Christophe Barbier, les autres ont vu Barbier et se sont dit "on n'a pas envie de ça, l'été il fait 40, on sue de la nuque, en septembre son cou est tellement fin qu'il ne peut même plus supporter sa tête, une fois il regarde une mouette dans le ciel il reste coincé en arrière". 

Bref, les foulards rouges, ce sont des pro-Macron qui en ont marre de la chienlit, à chaque fois qu'un radar est vandalisé, ils se réveillent en transe et disent à leur conjoint "bébé, ça me pique dans le dos". Et donc hier, à Paris, ils ont fait Nation-Bastille, tels des cégétistes mais sans la bidoche car la merguez est un aliment de gauche, la preuve, à la Fête de l'Huma il y a des merguez, mais pas aux soirées du Ku Klux Klan, ces cons brûlent des croix mais font rien cuire sur les braises.

Les chaines info hier se sont donc dit "yes, génial, le samedi, ça latte avec les jaunes, et en plus maintenant les rouges vont tout défoncer, on va faire une PDA de 3,8 sur les 4 ans et + et un record en ménagères", mais déception, les foulards rouges, ils sont mous, à côté François Lenglet qui analyse en chuchotant la courbe de l'inflation en Pologne, c'est un concert de Rammstein. 

A Nation, ils ont chanté la Marseillaise, je sais pas si vous connaissez, c'est l'histoire de paysans super-énervés, genre François Bayrou sous LSD, qui veulent remplacer dans leurs sillons le glyphosate par le sang de leurs ennemis, lesquels ont fait un bilan sanguin et c'était pas top, leur sang est impur, c'est ça de bouffer des saloperies. Donc les foulards rouges chantent, puis ils scandent des slogans comme "stop aux violences", c'est vrai que ça fait 10 semaines que ça tape, moi je regarde plus que "Les mystères de l'amour", le moins violent que j'ai trouvé à la télé, et encore, Hélène a clashé Nicolas parce qu'il s'est rapproché de Bénédicte. 15h06, tension, le journaliste du Monde Alexandre Lemarié, qui suit les foulards rouges, rapporte qu'une dame a crié "Macron démission", la phrase qu'on entend le plus en ce moment avec "purée, j'en peux plus de l'hiver, m'enfin on va vers le beau, chaque jour on gagne 2 minutes de soleil". Là, dit Lemarié, une femme âgée sort du cortège, lui met une claque, donc BFM se dit "jurisprudence Booba-Kaaris, elles vont se foutre sur la face", mais… rien. C'est-à-dire que les dames se calment, limite s'excusent, c'est à ça que ressemble une manif au Tibet entre des bonzes thaï issus de temples concurrents. Pas d'images diffusables, rien.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.