Tanguy, tout le monde ne parle que de Bilal Hassani

Oui, parce que ce jeune homme, c'est lui qui à l'Eurovision va se faire éclat… euh, va participer pour le compte de la France. Samedi sur la 2, il est sorti vainqueur à l'issue d'un suspense à la Hitchcock, en tous cas depuis que ce dernier est mort, parce que clairement c'était le favori. Les gens ont voté en masse, il y a 16 fois plus d'électeurs pour ce type de scrutin que pour les européennes, et Garou, après s'être passé la glotte à la râpe à gruyère, a crié son prénom, Bilal, avant de cracher 7 litres de glaires, qui ont été mises de côté pour les enfants pauvres, le Secours Populaire le leur offrira en leur faisant croire que c'est du "slime". 

Donc en théorie, nous français, devrions hurler en chœur "vas-y Bilal, défonce-les nous ces petites catins slovaques, tu vas les ken les portugais", malheureusement, il n'y a plus de guerre en Europe, donc c'est la seule manière qu'on a de canaliser notre violence, notre racisme, tout ce qui constitue notre ADN. 

Bah non, au lieu de ça, le petiot depuis samedi croule sous les tweets homophobes, il faut dire qu'il est gay, ce qui démontre que les gens qui l'insultent ont au moins de la suite dans les idées, et qu'il porte une perruque, m'enfin Dick Rivers aussi, et personne ne le pourrit sur internet. Même les végans lui foutent la paix, avec le nombre de bottes en crotale qu'il a achetées dans sa vie. En fait le type est tellement sympa que même s'il devient nazi, on dira "oui, mais il traverse une mauvaise passe".  

Bref, chaque jour, Bilal Hassani reçoit des messages anti-gay, c'est-à-dire que nous, le matin, on nous dit "bonjour", ce qui déjà est affreux parce que la plupart du temps la personne qui nous le dit ne s'est pas encore brossé les dents, mais lui, dès 7h, lit des ignominies sur Twitter, moi déjà quand j'ai la patate, j'ai pas le courage d'affronter une nouvelle journée, et personne ne m'insulte, au pire, un auditeur d'Inter aura repéré qu'une fois, à la suite d'un "après que", j'ai utilisé l'imparfait et m'aura envoyé du cyanure dans un Bescherelle, je ne sais pas comment il fait lui. Le gonze a 19 ans, on est fragile à cet âge-là, nous on est blindé, Daniel Morin, à 68 piges, vous le traitez de "suppôt de Laurent Wauquiez", au sens de "fan de Wauquiez", hein, pas de celui qui va dans ses fesses, bon bah il ne relèvepas et il part fumer 4 clopes en sirotant 12 cafés.

Et puis je me dis "on est en 2019", le côté androgyne, ça ne devrait plus choquer grand monde, Bowie en 72 il était plus maquillé que ta grand-tante, et même pour ceux qui seraient passés à côté, Indochine, 3ème sexe, c'était il y a 30 ans, "une fille au masculin un garçon au féminin", là ça va, c'est popu, on n'est pas sur du Jean Genet qui gratte 30 pages pleines de mots sur les back-rooms de l'époque. 

Et là-dessus, on n'évolue pas, mais moi je le dis, même si demain la moitié des mecs enfilent une perruque rose et une robe, ça va pas changer ma vie, au contraire, avec juste un jean et une chemise je sortirai de la masse niveau look, on dira de Bernard de la Villardière "ah la vache, il ose, le pull sur les épaules, il casse les codes établis." 

L'homosexualité, ça y est, normalement c'est digéré, ils se marient, ils ont des gosses, on n'a pas à être frustrés, ils ont la même vie sans intérêt que les hétéros.Et puis, à tous ceux qui disent "ouais, quand même, le Bilal, il représente la France", vous oubliez la fin de la phrase, c'est "à l'Eurovision", si Macron déboule au G7 avec une perruque et une petite robe bleue de Brigitte, là on pourra dire "purée, je suis troublé, j'ai envie de lui, par contre, ce n'est pas le lieu", mais l'Eurovision, c'est tout pourri, des chansons atroces écrites par des manchots et glapies par les pires artistes du monde, ça va, on peut venir en perruque.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.