Certains animaux sont vraiment moches, la nature est injuste, elle donne tout à certains et rien à d’autres, un panda, par exemple, c’est beau, on a envie de les protéger. Mais la limace, tout le monde s’en tape. Les chercheurs le disent : les espèces moches en voie d’extinction sont condamnées.

Vous le savez, j’adore les bêtes, d’ailleurs elles me le rendent bien puisque petit, j’ai eu 7 fois des poux. Le seul souci, c’est qu’à part des chiens, ces êtres dénués de toute psychologie puisqu’ils nous sautent dessus en jappant de joie même les jours où on vient d’apprendre qu’on a un cancer, il ne va plus rien rester. 

Toutes les espèces sont en voie d’extinction, sauf l’espèce de con, l’homme. Il y a donc urgence à sauver ce qui reste, comme les baleines, les fennecs, mais aussi les communistes, parce qu’il n’y en plus que 2000, exposés une fois l’an à la Fête de l’Huma, mais personne n’en veut, le public leur préfère les merguez, ce qui est logique puisqu’au goût c’est meilleur, selon une tante de gauche de ma famille. 

Or, tout le monde est d’accord pour sauver les dauphins, parce qu’ils sont mignons et qu’en 88 dans le Grand Bleu Jean-Marc Barr les a choisis plutôt que Rosanna Arquette, pour vous dire l’invraisemblance du scénario, « non, j’ai Arquette dans mon clic-clac mais je vais me lever à 4h du mat’ pour être 1er au Marineland d’Antibes ». Toute la saga des Avengers est plus crédible que ce truc-là. Bref, si on veut aider les dauphins, c’est juste parce qu’ils sont beaux, et l’Express, le journal des socio-démocrates qui à la Baule font tout le front de mer en chaussures bateau, consacre un article aux animaux moches qui eux risquent de disparaitre, parce que tout le monde s’en fout. 

Exemple, le rat taupe nu, il est fripé, tout rose, une fois Julie Gayet en a pris un pour François Hollande, puis elle a réfléchi et s’est dit « que ferait François à poil dans un trou, lui qui aime la douceur de la soie et les slips en coton du Nil ? ». Le rat taupe nu a des yeux minuscules, 2 dents énormes, est moche, et à cause de ça, disent les chercheurs, on se fiche de son extinction, c’est comme si sur un navire Costa en train de couler, on évacuait les filles avec une silhouette en X, et qu’on laissait crever papi Sylvain qui se tient droit comme un D, c’est-à-dire un I mais avec du bide.

Un professeur de psychologie explique à l’Express que certains animaux éveillent notre instinct parental parce qu’ils ressemblent à des bébés, on a envie de les protéger, comme les bébés, sauf quand ils ne sont pas à nous et qu’ils pleurent dans le TGV, où on a envie de les dissoudre dans de l’acide ; heureusement on n’a pas d’acide dans le train, mais du Fanta acheté en voiture-bar, il faudrait 14000 litres de Fanta pour dissoudre un bébé, or à la 7ème cannette qu’on lui vide dessus, la maman s’en rend compte et une fois sur deux, râle, vous savez comment sont les français. Par exemple, pour peu que Kevin, notre petiot, ait été exposé aux perturbateurs endocriniens, à 8 ans, il a la même fourrure qu’un panda, le jour où on voit le panda, avec ses poils noirs et blancs, on dit « oh cro mimi le ptit tout », chose qu’on dit rarement quand on voit Laurent Wauquiez parce que son pelage est gris. 

Mais la salamandre géante de Chine, qui est toute plate, fait 65 kilos et bave, même si on a vu sa mamie passer sous un bus la fois où elle a voulu tester la trottinette électrique et qu’elle ressemblait à ça, on a du mal à s’identifier. Brigitte Macron a parrainé un panda, les chinois ne sont pas venus vers elle avec en laisse une salamandre géante avant de lui dire « vas-y Bribri, fais pas ta mijaurée, embrasse-là, elle est pas plus mouillée qu’Edouard Philippe quand il a mis sur son cheveu tout un pot de gel ».

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.