Depuis lundi, la famille royale des Windsor va s'agrandir car le Prince Harry va convoler en justes noces avec la comédienne Meghan Markle. Et pourtant, rien n'était gagné pour le jeune prince qui, dans la plus pure tradition britannique, était plus proche des Sex pistols que de sa grand-maman.

Cette semaine, on croit de nouveau à l’amour. Oui, car en Grande-Bretagne, cette île sublime qui nous a donné George Harrisson, Noel Gallagher, Susan Boyle, mais aussi des gens avec des sourcils normaux - j’ai pas d’exemple, donnez-moi 48h pour en trouver - le prince Harry va convoler. 

Depuis lundi, Stéphane Bern est en érection, et le magazine Point de Vue est en train de boucler un numéro spécial "Miracle", parce que c’était pas gagné. Harry, c’était un malade, le cassos des princes. Il a tout fait comme un punk. Il s’est déguisé en nazi. Il a fait du billard tout nu à Vegas. Il s’est plus couler d’alcool dans le cornet que le club des chasseurs de Saône et Loire en 106 ans d’existence. Puis il s’est calmé, comme tout un chacun sauf Benoit Poelvoorde, et s’est dit :

Mon pote, va falloir te reproduire afin de perpétuer la caste des gonzes à sang bleu, sinon à terme, il y aura plus que des gueux comme en France, chez les coupeurs de tête. 

Là, il tombe sur une actrice Meghan Markle, vue dans Suits, série sur les avocats, ces gens qu’en France Patrick Balkany fait vivre pour 9/10ème d’entre eux. C’était il y a 16 mois, Harry voit Meghan en soirée. Il est à 7 grammes 2 et il lui dit :

Toi et ta sœur z’êtes canons, bébé, sois ma Meghan.

 Dominique Chapatte de Turbo a dit la même chose mais à sa voiture, à laquelle il s’est marié. Le soir au lit, elle lui dit :

Ah non pas par le pot d’échappement chéri, j’aime pas. 

Puis Harry et Meghan enquillent la brouette du Devon et l’hélicoptère du Berkshire,... Mais ce n’est pas comme pour nous, les manants, Harry ne peut pas vivre dans le péché sur le long terme. Il doit faire rentrer Meghan dans le club. C’est un peu comme France Loisirs sauf que la sélection du mois, c’est tout le temps lui.

Donc en octobre, Harry a présenté Meghan à Elisabeth II. Il lui a dit :

Mamie, Meghan est américaine...

La reine, désespérée, a tenté de s’étouffer en s’enfonçant son sachet de thé dans la trachée. Il a ajouté :

Elle est catholique.

La reine a hurlé au prince Philip :

Canari, tape moi la tête avec ta canne jusqu’à ce que je claque comme dans Walking Dead !

Enfin Harry a ajouté :

Elle est divorcée et métis.

Donc la reine a montré son cou à un de ses corgys qui avait pas bouffé depuis 4 jours en criant :

Vas-y Rex ! Vise ma veine jugulaire !

Puis elle a réfléchi et s’est dit :

Zaza, ton Harry, il est 5ème dans l’ordre de succession. Il deviendra jamais roi. Même sur le dark net, ils en voudront pas pour les organes. Il a niqué son foie en sifflant du gin pendant 15 piges, tu t’en fous. 

Elle a donc dit au couple :

Ok, allez-y, c’est quand le mariage ? 2018 ? Vous pouvez même caler 2028, je serai toujours là, j’ai la patate.

Ensuite elle est partie à son cours de capoeira.

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.