Tanguy, le dialogue vous parait impossible entre le pouvoir et les gilets jaunes

Ah bah oui, mais c'est un constat, ne pas le voir c'est comme ne pas réaliser dès 85 que le groupe Modern Talking aurait une durée de vie limitée, ne serait-ce qu'à cause de leur coiffure. 

Parce que qu'est-ce qu'on a ? D'un côté des gilets jaunes qui crient "Macron démission", or l'autre ne va pas partir, il lui reste 3 ans ½ sur son bail, le clebs a son arbre préféré pour faire pipi dans le jardin, Brigitte est bien, le matin elle se lève et se dit "aah, qu'est-ce que je vais faire aujourd'hui, mourir d'ennui ou crever de lassitude ?", parce qu'elle végète dans la case du chef tandis que l'autre brasse de l'air H24 dehors. 

Et de l'autre côté, on a Macron, qui a l'air de s'en foutre, il est comme notre conjoint quand il est sur sa tablette, vous avez beau parler, il écoute sans entendre, vous criez "je vais te bifler, Monique", on vous répond "je sais pas, regarde dans le frigo". Macron s'est découvert une fibre écolo en quoi, 14 jours, il y a encore un mois, il s'en tapait de la planète comme Ségolène Royal de son 1er ours polaire. Hulot était parti trempé tellement il pleurait, sa femme de ménage l'avait essoré au-dessus d'un seau par réflexe, et Macron avait nommé Rugy, l'écolo mou qui quand il laisse vivre une araignée au lieu de l'écraser sous sa pompe dit qu'il s'agit de sa contribution à la cause environnementale. 

Mais là, ça y est, il est à bloc, il va fermer les centrales à charbon, réduire le nucléaire, il va finir par se casser dans une ZAD et fumer des splifs en comptant les poux qu'il a dans le pubis, on a l'impression qu'il est plus écolo que José Bové, qui ne s'est pas lavé depuis 95. Et tant mieux, il est temps.

Mais le souci, c'est que c'est tendu, parce qu'on a des gens qui galèrent, vous habitez à la cambrousse, il y a plus un service public, pour poster une lettre c'est Pékin Express, il y a un TER par jour, quand il passe, parce que le réseau est moins entretenu que Sébastien Chabal, et si vous décrochez un job pourri par le biais d'Adecco vous allumez un cierge pour remercier le petit Jésus + sa mère Marie, qui elle aussi galérait, elle était mère célibataire, si elle avait roulé sur l'or, elle aurait pas envoyé le petit dormir à côté d'un âne et d'un bœuf, dans l'Amour est dans le pré, même les candidats les plus rustiques ont une chambre à eux. 

Bref, on vit dans un pays où pas mal de gens souffrent, et on n'est plus au temps de Germinal où les mecs le soir sortaient du trou, tel Michel Polnareff s'il était tombé dans son CV entre 89 et aujourd'hui, et avaient comme seule distraction ensuite de boire un godet, il y a 20 ans, la mère Aubry nous a refourgué les 35h en disant qu'on passait à la société des loisirs, du bien-être. 

Or, un cinéma, c'est cher, un spectacle, c'est cher, à part le mien par rapport à ce que c'est, quand vous avez 2000 euros pour 4, votre truc, ça va être vous rapprocher le plus possible de la télé au moment des Racines et des Ailes spécial Toscane pour avoir l'impression d'être en Toscane. En plus si vous restez assez longtemps, Carole Gaessler revient et c'est comme si elle vous faisait un bisou eskimo, et elle est belle, Carole Gaessler, bon il faut juste s'éloigner de l'écran avant la pub pour les produits contre les mycoses des ongles, sinon vous êtes dans le pied, et il n'y a qu'un Georges Tron.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.