La Russie, ce pays immense, qui fait 16 fois la taille de la main de Teddy Riner, est à la pointe de l’élevage des vaches. Dernière trouvaille, ils ont eu l’idée de mettre aux vaches des casques de réalité virtuelle

La réalité virtuelle, ça m'indiffère parce que j’ai déjà une vie de rêve, je fais de la radio, je vous vois en vrai, Nagui, parfois je croise dans les couloirs Antoine de Caunes, qui me dit « ah c’est toi le stagiaire, mon café ce sera sans sucre », j’ai même rencontré Albert Algoud, légende dans nos métiers, puisqu’il faisait déjà du divertissement avant la naissance du papa de Line Renaud. Bref, je n’ai pas besoin de me mettre un casque de réalité virtuelle pour kiffer ma race, ou même la race d’un autre, si on tient absolument au vivre-ensemble. 

Mais nos auditeurs, ces gens brisés par le système, qui n’ont comme seul moment de plaisir dans la journée que cette chronique, « chut, connard », les femmes disent-elles à leurs maris, « c’est l’heure de Pastureau », bah ils se réfugient dans le virtuel. Mais pire, les animaux, ces êtres magnifiques parce que leurs poils souvent sont de deux couleurs, comme chez nous les quinquagénaires, se mettent aussi au virtuel. 

Ainsi, en Russie, ce pays de liberté et d’épanouissement, en tous cas si on est Vladimir Poutine, se pratique en ce moment une expérience sur les vaches. Le souci avec les vaches russes, c’est qu’elles sont anxieuses, or il n’y a pas de psy pour vache, parce que c’est compliqué de les allonger sur un sofa. Donc les russes ont réfléchi et se sont dit « hé les mecs, on va pas faire des massages thaï à nos bestiaux pour qu’ils se sentent bien dans leur peau, on va faire comme avec mamie, quand elle panique, on lui met un casque virtuel avec des images de Michel Drucker en 3D, nu, les tétons dressés, et pendant qu’elle a la bouche ouverte, on met sa bouillie dedans ». 

Seulement les vaches ne sont pas stimulées par Michel Drucker, seuls les seniors et les chiens le sont. Donc ils ont réussi à recréer des images de prairie en plein été, bucolique, derrière on voit Aymeric Caron passer main dans la patte avec un castor, il y a même des insectes, ces créatures qui n’existent plus en vrai. Et les vaches portant un casque sont moins stressées, elles ne voient plus le paysan, qui peut donc se balader en survête sans se sentir jugé sur ses vêtements, Christophe Maé également met un casque à sa femme.

Mais pourquoi, allez-vous me dire, les russes sont-ils si gentils, au point de vouloir que leurs vaches soient plus à l’aise dans leur life qu’un footballeur dans une call-girl ? Et bien ils ne le sont pas, ce sont des ordures, comme le reste des humains, ces suppôts de Satan qui puent l’Axe pour Homme et détruisent tout ce qui les entoure. 

S’ils font ça, c’est juste pour augmenter la production de lait, parce qu’on s’en farcit des litres, qu’on met dans des bricks pour éviter de pomper directement la mamelle, on a notre pudeur, la même chose dans un petit club il faut payer un kir à ce couple venu de Dijon, on se doute bien qu’on ne va pas sauter sur une vache comme ça sans lui dire au minimum bonjour.

Or, comme on se reproduit à vitesse grand V, parce qu’il y a des pays où il n’y a ni Netflix ni Amazon Vidéo, donc les gens font l’amour, quand nous on avait que Sophie Davant sur la 2 on faisait l’amour aussi, et bien il faut nourrir tout le monde, donc plus de lait, les usines de Candy Up tournent H24, du lait, du lait, du lait, on vit tous plus ou moins en vrai le rêve que fait notre chat quand il pionce, c’est-à-dire tout le temps, c’est le point commun que les chats ont avec Gérard Larcher. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Programmation musicale
  • Suzanne VegaTom's diner2010
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.