On dit que l'Afrique est le berceau de l'humanité, on imagine y trouver des animaux sauvages mais ils ont quasiment tous disparu... on y trouve à la place des vieilles voitures diesel qui n'intéressent plus personne

L'Afrique est un continent majestueux, on y trouve des lions, il en reste 4, des hippopotames, 2, des rhinocéros blancs, ah non, trop tard, il y en a plus. Mais bon, en Afrique, il y a des humains, et tous mes amis qui y sont allés m'ont dit "les gens sont gentils", on ne dit ça que pour l'Afrique, jamais un pote revenant d'Amsterdam ne vous dira "les gens sont gentils", il vous dira "les gens sont défoncés", ce qui est vrai, moi la seule fois où j'y suis allé, j'étais à ce point d’équerre que tout le séjour, j'ai discuté avec mon vélo de location. Et le pire, c'est que je trouvais qu'il avait un avis intéressant sur les choses, il disait "tu vois, le garde-boue, c'est un peu le K-way du vélo". 

On a donc, nous les blancs, mais aussi les autres, je pense à Jean-Pierre Foucault, un rapport à l'Afrique encore paternaliste, à tel point que quand Amadou et Mariam viennent chanter en France, on les aide à se déplacer, mais enfin, laissons-les, ce sont des adultes, on dit "oui, mais ils sont non-voyants", et ? Ça leur laisse 4 sens, si à midi 5, ils suivent l'odeur de tabac froid émanant de la barbe de Daniel Morin, ils arriveront en studio pile à l'heure où Nagui, vous déconnez avec Laetitia Gayet. 

Et puis, on dit que l'Afrique est le berceau de l'humanité, parce qu'on y a trouvé Lucy l'australopithèque, dont Alain Juppé, qui l'a connue de son vivant, dit que c'était une fille très sympa, végane, elle ne bouffait que des petites baies, mais en fait, on prend ce continent pour une poubelle. Oui, une poubelle, cet objet dans lequel on jette ce dont on n'a plus l'utilité, comme un peigne pour Eddy de Pretto ou des cartons de bulletins d'adhésion au PS pour Olivier Faure. 

Déjà en juillet les Pays-Bas, qui sont au-dessus des Hauts de France, ce qui est totalement con, auditeur, si ton gosse a 4 en géo, sache que ce n'est pas de sa faute, alertaient. Toutes nos vieilles voitures diesel, disent-ils, celles qui crachent des gaz et particules fines, à un point tel qu'après 12 secondes à l'arrière du pot d'échappement, on cause comme Gérard Darmon, se retrouvent au Mali, au Bénin ou au Togo. 

Les Pays Bas le savent parce que les voitures partent du port de Rotterdam direction l'Afrique, elles descendent vers le sud, comme Manuel Valls, sauf que lui n'a pas l'ABS, il va dans le mur. Le truc est encore plus simple à comprendre qu'un livre d'Alexandre Jardin, les européens s'équipent en électrique, mangent du boulgour, ont un mini-potager dans la cuisine qui produit une tomate tous les 15 jours, ce qui suffirait si jamais on était des pucerons, et pensent qu'ils sauvent le monde. 

Mais les diesels qui puent dont on se débarrasse, on ne les met pas à la casse, car le monde est ainsi fait que les plus pauvres récupèrent toujours les déchets des riches, les pauvres ou les radins, moi je suis content de ne pas avoir investi en 97 dans l'album de G-Squad puisque là en vide-grenier, il est à ½ centime d'euro, il n'y a même pas de pièce qui permette de l'acheter. 

Bref, les maliens, les togolais, qui sont en quête de voitures pas chères, parce que la différence de niveau de vie est la même que celle qui sépare Philippe Poutou de Jeff Bezos d'Amazon, les achètent et la pollution explose, les mecs ont les poumons dans le même état que la tête de Renaud dans le film Germinal en 93, ou que la tête de Renaud aujourd'hui dans la vraie vie.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.