Tanguy revient sur une fête qui fait la une en cette rentrée : la fête du Cochon à Hayange, en Moselle et sur la polémique crée par son maire, Fabien Engelmann.

Cela fait une semaine qu’on parle de la Fête du Cochon de Hayange. Oui, Hayange, c’est une petite ville de Moselle qui chaque année organise la Fête du Cochon. A Paris, on a la même chose, mais on appelle ça la rentrée parlementaire. Le concept d’une Fête du Cochon est simple : on prend un cochon, on lui met une broche de la bouche jusqu’à l’anus. Nous si on veut vivre ça on est obligés d’aller dans des clubs très privés, dont Daniel Morin refuse de nous donner les adresses. Le cochon, attéré par l’incapacité de homme à ne voir en lui qu’une tranche de jambon potentielle, proteste en faisant "Gruik Gruik", ce qui signifie : "Vivement le grand remplacement que vous vous en preniez plutôt à ces cons de moutons le jour de l’Aïd", puis il meurt et rejoint, au paradis des cochons, sa mère, assassinée en 2015 par Justin Bridou. Donc le maire FN d’Hayange, Fabien Engelmann, organise la fête, et cale 4 artistes : Eve Angeli, la chanteuse nunuche qui admet elle-même ne pas avoir inventé le fil à couper l’eau tiède, Enzo Enzo, la chanteuse préférée des bègues, qui a fait en 93 le tube "Juste quelqu’un de bien", chanson dont on ne sait qu’elle ne parle pas de Marc Dutroux, Caroline Loeb et Ana Ka. Là, on se dit, c’est une affiche de prestige, il manque juste les Coco Girls et Jean-Pierre François et même les vegans se taillent à la Fête du Cochon.

Seulement, il y a une "yeucou" dans le potage, comme dirait Patrick Sébastien s’il parlait le verlan. Car le producteur des chanteuses, Olivier Kaefer, également créateur de la tournée Stars 80, qui consiste pour Jean-Luc Lahaye à crier au public : "Les filles, ce soir à l’hôtel Ibis dans la chambre 69, grosse soirée pyjama et acné, venez !" Kaefer donc, dit avoir été trompé. Il aurait signé pour une fête de l’automne, qui entre-temps serait devenue Fête du Cochon, c’est comme si Nadine de Rotschild, 85 ans, se retrouvait au Bal des Débutantes à valser avec de jeunes puceaux alors qu’on lui avait vendu le truc comme un thé dansant avec des seniors à dentier.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.