Tanguy nous donne des nouvelles de François Bayrou

Ce midi, je vais vous parler de François Bayrou, ne partez pas, je sais, une chronique sur Bayrou, c’est moins enthousiasmant à vivre qu’un live de Francis Cabrel quand on n’aime que la pop coréenne, mais restez. Parce que je voudrais qu’ensemble on pense fort à lui, qu’on ouvre nos chakras, sauf Guillermo parce que s’il les ouvre de l’alcool en gicle, il a la même vie qu’une crêpe flambée à Audierne, j’aimerais qu’on envoie à Bayrou, notre Fanfan, toutes nos ondes positives. Parce que le pauvre, à 69 ans, est obligé de prendre un 2ème job pour survivre, il est déjà maire de Pau, le vote Bayrou là-bas donne droit à un crédit d’impôt, parce que c’est considéré comme de l’humanitaire. Et là, dans 3 dodos, le malheureux, quelle vie pourrie, je préfèrerais encore me faire épiler le maillot au papier de verre par un mec qui louche que d’être Bayrou, le pauvre, donc, va devenir haut-commissaire au plan. Il est nommé là par un ami, Emmanuel Macron, seul jeune à n’aimer que des seniors, Juppé, Collomb, Le Drian, Bayrou, on raconte que parfois la nuit il rôde nu autour des Ephad avec juste un imper Chanel volé à sa femme et qu’il se frotte contre une photo d’Alexandre Debanne. Pas une photo de 87 mais d’aujourd’hui, Debanne a 60 ans, un peu jeune, mais ça passe.

Alors haut-commissaire au plan, ça consiste en quoi, c’est simple, c’est comme vendeur de kebab, mais sans pain, sans viande, sans tomates, sans salade et sans oignons. En fait, ce que va faire Bayrou, c’est réfléchir à la France, mais pas celle de 2020, ça c’est le métier de Jean Castex, le 1er ministre qu’on a congelé en 58, il a le même staïle que les types dans les films avec Micheline Presle, Castex que Macron a ensuite passé au micro-ondes. 

Non, Bayrou est chargé de penser à la France à long terme, 2035, 2040 ou 45, donc il peut ne pas en foutre une rame et pondre 3 notes sur iPhone, parce que d’ici-là, il sera mort, il n’y a qu’un Michel Drucker. En fait, il va se poser des questions et y répondre lui-même, comme ces gens dans le métro qui parlent tout seul et qu’on fait semblant de ne pas voir en regardant son portable. Et encore, aujourd’hui, il y a les portables, avant, dans ce genre de situation, on regardait sa main, il fallait arriver à convaincre l’autre que c’était intéressant, à part 2-3 lépreux qui comptaient leurs doigts en faisant 1-1-1-1, où là il y avait un sujet. Non, Bayrou va tirer des perspectives, alors qu’elles n’ont rien demandé, à propos du parc nucléaire, de l’écologie, bref, du futur, ce moment flou qui n’existera que si Godzilla lui n’existe pas.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.