Tanguy l’annonce haut et fort : il est contre la mort ! Et ça tombe plutôt bien puisqu'un musée a décidé de faire revivre Salvador Dali

C'est formidable, nous sommes immortels, la mort, on lui pisse à la raie, pardon je suis un peu véhément, mais elle a déjà emporté quelques personnes que j'aimais beaucoup : Daniel Balavoine, que j'adorais quand j'étais petit, il est mort en hélicoptère, c'est à cause de ça que moi je n'en ai pas, enfin à cause de ça et de ce que je touche à France Inter, mais aussi Groquik, la mascotte de Nesquik, que la marque a remplacé en 1990 par Quiky, un connard de lapin, il a vu que Groguik était sur la sellette, paf, directement il s'est mis sur le job, comme Castaner avec Gérard Collomb. 

Et malheureusement, la mort a aussi pris Goebbels, le berger allemand de mon grand-oncle, à l'époque je comprenais pas pourquoi il s'appelait comme ça, ni pourquoi mon grand-oncle en permanence me disait "vas-y, mets-le plus haut, le bras", quand au collège en EPS j'ai fait ça, le prof m'a confirmé que ce n'était pas au programme. Bref, la mort est une chienne, et je suis contre, tant pis, je prends position, j'en ai rien à foutre, je suis comme Maxime Nicolle, moi, un insoumis. 

Mais la bonne nouvelle, c'est que c'est bientôt fini, au grand dam de la société Roc-Eclerc et de tous ceux qui aux enterrements profitent du désarroi de leur nièce de 14 ans pour lui dire "je sais, il était gentil, tonton, mais tiens voilà mon 06, envoie-moi des nudes, ça va aller mieux". En Floride, l'état dont étaient originaires Ernest Hemingway et Flipper le dauphin, Flipper c'est celui qui buvait de l'eau, le Dali Museum vient d'annoncer le retour de l'artiste, Salvador Dali, l'un des seuls à avoir connu Amanda Lear jeune, et ceci grâce à l'intelligence artificielle.

Pour vous expliquer le truc, ils ont mis dans un ordi des centaines d'interviews, de citations, d'archives de Dali, ont pris un acteur faisant sa corpulence, c'est pour ça qu'il faut pas que Teddy Riner clamse parce qu'il y aura personne pour le rebooter, puis c'est comme avec le Magimix, ils ont attendu que la machine travaille, sauf qu'à la fin il n'y avait pas de velouté de carottes, mais Dali, ce qui fait que pour le repas il a fallu se rabattre sur autre chose. Et le Salvador Dali nouveau vous guide dans le musée, sur des écrans, il vous parle, il dit "ça va, gros, biène o biène", c'est "bien ou bien" mais en espagnol "comment il se débrouille Manuel Valls à Barcelona ?"

Et surtout, le clone virtuel de Dali a été augmenté par rapport au mec d'origine, c'est-à-dire qu'on ne l'a pas arrêté en 89 comme l'autre, il sait ce qui s'est passé depuis, il peut vous dire "ah oui, Christine & The Queens, dur, m'enfin, ouf, je suis parti avant ça", et comme c'est de l'intelligence artificielle, c'est évolutif. C'est ça, la robotique de demain, on aura des robots qui nous seront supérieurs du point de vue du ciboulot, vous direz à votre frigo "bonjour, Frifri, est-ce qu'à l'intérieur de toi il y a des yaourts ?", le frigo vous dira oui ou non, vous demandez aujourd'hui à votre femme "est-ce qu'à l'intérieur de toi il y a des yaourts ?" elle vous répond "bah oui, pauvre con, on sort de table". Les machines seront tellement intelligentes que l'aspirateur connecté de Ribéry se jettera à pleine vitesse contre une commode afin de se suicider, en criant "désolé, vieux, mais tu ne me mérites pas".

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.