7 français sur 10 se croient drôles, mais ils ne le sont pas, ces losers, sinon ils seraient ici à la Bande Originale à faire des blagues contre un énorme paquet de blé, genre les Frosties revisités par le Qatar.

L’humour est quelque chose de très subjectif. Prenez moi, par exemple, bon bah je suis drôle, c’est incontestable, il suffit de voir l’empressement de France Inter pour me faire resigner - d’accord, j’ai pas encore eu un coup de fil, mais c’est parce qu’ils ont leur pudeur. Quand je croise Laurence Bloch, la directrice d’Inter, dans le couloir, elle n’ose même pas me dire que je suis un génie, non, elle me dit « Thibault, tu m’apportes un café, sinon ta convention de stage j’en fais des confettis », c’est mignon, tant de retenue chez une dame qui a un poste important. Oui, je suis drôle, et pourtant, à chacune de mes chroniques, mise par la radio sur YouTube, certaines personnes écrivent « ouais, bof », avec un pouce vers le bas, et quand je regarde qui c’est, je tombe des nues, il s’agit d’anonymes, de gens qui sont moins connus que François Feldman chez les millenials. 

En plus, ils ne sont pas du métier, ces pourris ! Or à Top Chef, quand vous faites une blanquette, vous êtes jugé par un professionnel, qui vous dit « pardon, mais on a mis à mort un petit veau pour que tu fasses ça, Kevin, tu prends tes cliques et tes claques et tu pars dans le Limousin immédiatement pour t’excuser auprès de sa mère ». Turbo sur M6, c’est pareil, Dominique Chapatte, ça fait 30 ans qu’il tourne comme un con dans le Jura au volant de grosses Audi de dealers de shit, son empreinte carbone à lui tout seul fait 2 fois celle de la Pologne depuis la création du pays. Mais c’est un pro, lui seul peut nous dire que sur un prototype Peugeot l’accoudoir central manque de moelleux. Mais nous, humoristes, sommes jugés au quotidien par des gens qui n’y connaissent rien, il ne devrait y avoir que les comiques qui peuvent nous mettre une note sur BilletReduc. Moi si dans ma salle au 1er rang, j’ai pas les Bodin’s avec un porc et une chèvre + Tex + Christophe Castaner, je leur dis, aux gens « votre avis, je m’en fous, vous n’avez pas la légitimité ». Parfois, j’ai des profs, à cause de France Inter, bah c’est pas pour ça que je vais m’enflammer à chaque kebab que bouffe Benoit Hamon pour choper sur Mektoube.fr, chacun son job.

Et puis, le souci, en France, c’est que chaque personne est 4 choses : lui-même, déjà, mais aussi un président de la République en puissance - moi tous mes oncles à table un dimanche m’ont déjà fait part de leurs propositions pour la France. Et dans leur tête, ça marche, ils sont à deux doigts d’envoyer un Powerpoint à Macron intitulé « redevenir n°1, annihiler les Chinois » par Whatsapp. Chaque français est également sélectionneur de foot, tout le monde dans ce pays sait comment gagner une Coupe du Monde, le souci c’est que maintenant, on a Deschamps et que lui aussi sait, il a dû déjeuner avec un de mes oncles. Mais les mecs sont forts, on gagne tout, les joueurs dans les vestiaires sont en train de biffler la coupe, mais il y a toujours la moitié du pays qui dit « ouais bah c’est un miracle, parce que les choix tactiques, aïe aïe aïe ». Et enfin, chaque français est un humoriste, et pas un jeune type issu d’un tremplin du rire dans un bled paumé, non, le meilleur humoriste du monde, celui qui aurait lu le calepin de Gad Elmaleh dans lequel sont répertoriées 18000 blagues dans autant de langues, sur tous les sujets. La semaine dernière, quelqu’un sur Twitter m’a écrit, à propos d’une de mes chroniques « tu peux faire mieux, Tanguy ». Mais est-ce que quand moi je vais chez Subway, je dis à la personne derrière le comptoir « Bébé, la tomate c’est entre la tranche de poulet et le pain, parce que si tu la mets entre deux feuilles de salade elle glisse » ? Non. Et pourtant, ça me rend dingue.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.