Ce matin, Tanguy nous parle du roi de Thaïlande

Il s’appelle Rama 10, c’est le fils de Rama 9, il n’a rien à voir avec Rama Yade, il a 67 ans et bosse sous pseudo puisque son vrai nom est Maha Varijalongkorn. Autant dans le monde du métal satanique, vous vous appelez Varijalongkorn, vous faites un carton, parce que ça rappelle le bouc, animal de Belzébuth, autant chez les rois, on cherche un blaze plus court : Louis, Charles, Philippe. Dans les médias c’est pareil, qui sait qu’en réalité, Nagui, vous vous appelez Jean-Patrick de la Motte ? Personne. 

Bref, Rama 10 s’est confiné, pas en Thaïlande, il en avait marre du soleil, du jus de coco et de la plage, non, en Allemagne, pays un peu plus épargné parce que quand il voit Merkel en tailleur fuchsia en laine, le coronavirus se barre. Il a ses limites. Et donc Rama 10 s’est enfermé dans un palace, une sorte d’hôtel Formule 1 mais avec les toilettes dans la chambre, toilettes qui font 16 fois la taille d’une chambre en Formule 1, à Garmisch-Partenkirchen, une station de ski huppée et mal aimée des dyslexiques où on bouffe la raclette avec le petit doigt en l’air. 

Seulement, ce roi, Rama 10, est très chaud, il a le calcif en feu, sur son bassin Laurent Mariotte pourrait cuire une daurade dans Petits Plats en Équilibre sur TF1. Il ne s’est donc pas confiné seul, mais avec un harem de 20 femmes, c’est le seul à aborder la féminité comme nous on le fait avec les achats sur internet quand on veut un prix, il fait du groupé. Et c’est là qu’on voit qu’on n’est pas égaux face au confinement, entre Daniel Morin, contraint de se confiner dans sa chambre, une grotte dans laquelle il se gratte contre la paroi pour se retirer les tiques, et Rama 10 qui mène la grande vie en Bavière avec 20 dames, il y a une différence. 

D’autant que ces personnes ne sont pas libres, toute la journée elles doivent dire « Rama 10 est grand, Rama 10 est beau, par pitié, féconde-nous, Rama 10, avec ton membre magique », alors qu’une conjointe normale, demandez-lui le sel, elle va vous répondre « sais quoi, tu te lèves et tu vas le chercher ». Parce que ça fait 50 ans que le couple hétérosexuel, concept lancé par Johnny et Sylvie, existe, mais les femmes n’ont toujours pas compris que les hommes ne savent pas où sont les choses dans la casa, pour vous dire, hier j’ai emmené mon lit pisser et j’ai dormi sur mon chien. Rama 10 a donc une vision idéalisée de la femme, c’est l’apanage des rois, c’est pour ça qu’on a passé le nôtre à la trancheuse à cervelas il y a 200 ans, pour lui faire comprendre qu’en vrai la vie est une chienne, ou un fennec femelle si on vit dans le désert algérien.

Attention, Rama 10 n’est pas seul avec ses 20 chéries, il a aussi une centaine de serviteurs, pour un mec, en gros il y en a un qui lui fait chauffer sa tisane Viagra – gingembre – tiges de céleri – bois bandé 99 qui jouent à la belote. Et l’hôtel a accepté de recevoir Rama et son crew parce que, disent-ils, ils constituent un groupe homogène, il n’y a pas de mélange, comme quand vous mettez Baba de C8 dans la 24, vous pouvez être sûr que dans le lot il n’y a pas un pote de Yann Barthès. Seulement, souci, comme disent les japonais qui aiment le poisson cru mais n’arrivent pas à produire le son ch, Rama 10 a déjà renvoyé en Thaïlande 119 membres de son équipe, là-bas c’est l’employeur n°1, comme Manufrance à St-Etienne avant, ou le shit à Sevran aujourd’hui. 

119 personnes soupçonnées d’avoir le Covid, on a retrouvé des photos de Didier Raoult dans le portefeuille des 119 avec écrit dessus « sauve nous bébé, fais-nous une Estrosi ». Bref, là-dedans, ils sont tous contaminés, mais Rama 10 a du brozouf, donc il est accueilli avec les honneurs, lui et ses 20 escla… euh, femmes. Pardon.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.