Dans cette chronique, Tanguy Pastureau nous parle du vaccin AstraZeneca, ce truc qui a plus mauvaise presse que le petit livre rouge de Mao sur le port de Saint-Trop'.

Il y a plusieurs métiers que je n’aimerais pas faire : technicienne de surface dans un club échangiste. Travailleur de l’édition chargé de concevoir un recueil des meilleures blagues d’Inès Reg. Chauffeur de salle pour "la Grande Librairie" de France 5 le soir où le thème est « les romans autour de la Shoah ». Employé aux espaces verts dans le désert de sel en Bolivie. Psychanalyste de Francis Lalanne. Et chargé de com pour le vaccin AstraZeneca, parce que ce truc-là a plus mauvaise presse que le petit livre rouge de Mao sur le port de Saint-Trop’. 

Hier encore, on apprenait que l’Allemagne d’Angela Merkel, l’être humain qui ressemble le plus à un hérisson Sylvanian Family, suspendait l’AstraZeneca chez les moins de 60 ans. Il y a eu des cas de thromboses cérébrales, ce sont des caillots de sang dans le cerveau, vous en chopez, vous finissez à TPMP en train de baver à côté de Gilles Verdez à devoir lever soit la pancarte son vomi soit la pancarte ses dents à la question « à votre avis, Loana va finir par mourir étouffée par quoi ? ». 

Bref, ce vaccin qui protège contre le Covid mais peut refiler une thrombose fait peur, à tort parce que le risque est peu élevé, mais il fait peur. Au dîner, les parents disent à leur enfant « mange ta soupe sinon je t’envoie de l’AstraZeneca dans les veines », je le fais avec le mien, 4 litres par soir il avale, plus qu’une mobylette. J’espère qu’en octobre il y aura toujours la pandémie, parce que je suis en train de fabriquer un costume de seringue, je peux vous dire que la soirée Halloween, les 4 pleu-pleus déguisés soit en vampires soit en Igor Bogdanov, à côté de moi, ils ne vont faire peur à personne. 

Et là, chez AstraZeneca, ils se sont réunis, c’est un labo anglo-suédois, ils étaient 8, donc 4 Warren, 3 Bjorn, + un Bjorn qui se fait appeler Toufik pour les quotas, et ils se sont dit : « les gars, on a un souci, notre produit est moins populaire que le chiche kebab chez les nanas qui kiffent Weight Watchers ». Là il y a eu un brainstorming, ce qui consiste à faire semblant de réfléchir en espérant que les autres vont avoir une idée, et soudain, un type, soit Warren, soit Bjorn, s’est levé et a hurlé : « yes, I’m the best, suck my ass, you bitches », a fait trois fois le tour de la salle de réu avec la cravate dans la bouche, et a fini par dire : « on va changer le nom du vaccin ». 

Bah oui, quand ça ne prend plus, technique marketing de base, on ne change pas le produit, mais tout ce qu’il y a autour, c’est comme ça que chez Nesquik ils ont tej Groquik pour foutre Quiky le lapin. Ça doit faire 18 ans mais je ne m’en suis toujours pas remis, on a les obsessions qu’on peut, Obispo c’est Polnareff, Amélie Nothomb c’est le fond de teint, moi c’est Groquik. Mentalement depuis mes 7 ans ½ je n’ai pas bougé, sur le trottoir, je m’amuse à marcher uniquement sur les dalles sans toucher les traits qu’il y a entre les dalles, pour faire Maison de la Radio chez moi dans le 9.2 il me faut 4 jours. Et je continue à penser que les filles c’est nul. 

Donc AstraZeneca ne s’appelle plus comme ça, désormais, c’est Vaxzevria, V.A.X.Z.E.V.R.I.A, on dirait un nom de maladie, quelqu’un qui sort des WC livide, on s’attend à l’entendre dire « je crois que j’ai chopé la Vaxzevria, je vais crever, mais dis à mes enfants de jouer le nom de cette saloperie au Scrabble, ça rapporte 300 points, ahh ». Je fais bien le râle, hein ? Je m’entraîne parce que je voudrais une mort très théâtrale, je voudrais ce jour-là être la diva que je n’ai pas été dans ma vie, « ah je me meurs, aaah, ooh, uu, ne pleurez pas, j’en ai bien profité, j’ai rencontré Naguiiiii ». 

Voilà, ce vaccin, s’il est nul, est toujours aussi nul, mais ceux qui ne sont pas informés parce qu’à midi 10 ils écoutent une radio moindre, quand ils diront « je ne veux pas d’AstraZeneca », on leur répondra « OK, on va vous coller du Vaxzevria », tranquillou Amadou, l’embrouille. 

Ça nous avait fait la même chose, nous les vieux, en 92 quand on avait écouté le disque de Love Symbol, on s’était dit « tiens, on dirait Prince, en moins bien », paf, quatre jours plus tard, on apprenait que c’était Prince mais qu’on n’avait plus le droit de dire son nom, à la télé, les animateurs disaient « et tout de suite on reçoit, heu ouais, le voilà ». La prise de tête, donc très vite ils ont préféré inviter Sinclair, la VF de Prince. Mais attention, l’ex-AstraZeneca change aussi d’emballage, le packaging comme on dit dans le marketing, il faut rassurer, le vaccin fait peur, donc je pense qu’il va y avoir une photo d’Alain Juppé avec Kev Adams sur ses genoux et une bulle au-dessus avec écrit « Vaxzevria, le vaccin de toutes les générations ». « Garanti presque sans thrombose ».

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés