Hier Tanguy a suivi la polémique concernant la visite d'Eric Zemmour au salon Milipol …

La famille Delerm, c'est la douceur, la culture, la tendresse, à chaque fois que je croise un Delerm, j'ai envie de me rouler en boule contre son corps. Certains en profitent, d'ailleurs, une fois j'ai fait un gros gros câlin à un certain Kevin Delerm, ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille, jamais un Delerm n'appellerait son enfant Kevin. Et bien c'est au moment où il a commencé à me tripoter que je lui ai demandé "es-tu sûr que tu t'appelles bien Delerm parce que moi tout ce que je veux c'est une relation poétique, ce qui exclue la sueur et l'utilisation de mots comme zob ?", en fait il s'agissait d'un imposteur. 

Oui, le monde des Delerm est doux, mais la vie elle, est dure, la vie est une rate de punk sous 8.6. Tout n'est que haine et violence, il y a même du R'n'B français. Exemple hier, je suivais cette polémique autour d'Éric Zemmour, il a visité le salon Milipol, c'est comme le salon de l'érotisme, sauf qu'à la place des strings en bonbons, il y a des fusils d'assaut, alors qu'un string en bonbons, si vous savez viser, vous mettez un canard vibrant dedans, vous vous en servez comme d'une fronde, c'est aussi létal qu'un Uzi. On a connu des fins de journées à Mykonos, on disait "Bernard-Henri Lévy va débarquer en chemine de Fursac parce que là les combats font rage dans cette soirée mousse". 

Milipol en fait, c'est le salon de la sureté et de la sécurité intérieure des états, nom alambiqué pour dire "salon du cassage de gueule et de la tripe éclatée", si votre invention ne fait pas minimum 30 morts à chaque utilisation, vous n'avez pas de stand au Milipol. Donc Eric Zemmour visite le salon, comme tous les politiques chaque année, le Milipol, c'est un passage obligé, ça et le salon de l'agriculture, en fait ce qui intéresse les politiques, c'est les vaches et les guns, au Texas ils seraient tous élus au 1er tour, mais la plupart ne parlent pas anglais, donc ils restent ici. Et à un moment Éric Zemmour s'arrête devant un stand de fusils à lunettes, on lui en file un énorme, et là il veut déconner, qui n'a pas envie de déconner quand il a une arme de guerre ? Si ça se trouve les américains qui ont lâché la bombe sur Hiroshima, c'est juste 2 types dont l'un a appuyé sur le bouton en disant "hé, on dirait le buzzer de Questions pour un Champion", l'autre a dit "arrête, Joe, t'es con", et là, boum, catastrophe, plus de 100 000 morts, c'est la guerre, je ne comprends toujours pas trop le principe, parce que pour s'occuper sinon il y a le bowling, mais j'arrête parce que je vais encore passer pour une Miss France. La bêtise des hommes m'afflige, j'aimerais être un hamster, on est bien, on dort dans de la paille, comme dans "L'Amour et dans le Pré" quand la fille qui a envoyé une lettre a bien voulu lécher autre chose que le timbre. 

Donc Zemmour veut déconner, alors il se retourne et vise les journalistes, qui sont 600 autour de lui, parce que dans tous les médias on crie "quoi Zemmour est donné au 2nd tour, ah non, j'ai mal à ma France", mais on continue à le filmer 24/24h, je pense que même quand il se réchauffe un croissant au fromage, il y a "Petits plats en Equilibre" qui le filme. C'est une sorte de délire collectif, une espèce de Truman Show si on avait mis Truman au courant des règles de l'émission. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés