Dans cette chronique, Tanguy Pastureau nous parle d'Europe 1, une radio super.

Non mais le souci, c’est qu’on a peu d’emprise sur sa propre vie quand on est un simple salarié, on reste la petite chose de quelqu’un de puissant, quand on aime être dominé c’est nickel, ça évite de claquer 60 euros à l’entrée d’un club glauque où un sosie de regard de Martine Aubry vous tape, mais sinon c’est affreux. 

Prenez Vincent Bolloré, lui et moi avons plein de points communs. On est d’origine bretonne, l’un de ses aïeux a créé la marque OCB, moi à une époque il m’est arrivé de faire appel à la marque OCB, à la fin de certaines soirées, je vous parlais Nagui, comme là, sauf que je vous voyais à la télé. Bolloré fait des affaires en Afrique de l’Ouest, moi aussi, en voyage au Sénégal en 97, en négociant, j’ai eu un djembé moitié prix, je n’y ai pas touché, par peur de devenir de gauche. Tu commences à taper sur un djembé, 2 ans plus tard tu finis au PCF à croire en la candidature pour 2022 de Fabien Roussel, donc tu te sens seul, parce que même Fabien Roussel n’y croit pas. Il y va pour déconner, il a dû faire tomber son bout de pain dans la fondue le 7 janvier et des potes lui ont collé un gage. 

Bref, Bolloré et moi on est pareils, sauf que lui, s’il ouvre un compte à la Banque Postale, ça fait planter le serveur. Il est classé 14ème fortune de France, alors que moi je n’apparais pas dans le palmarès, c’est comme quand on est un joueur de tennis français et qu’on mate le classement ATP. Bolloré a plus de 5 milliards d’euros, pour lui le casino de Monaco c’est une ZAD. Donc il peut acheter ce qu’il veut, un Mars la barre chocolatée s’il a un petit creux, ou Mars, la planète, s’il a envie de pourrir la vie d’Elon Musk, il s’associe avec Vinci Autoroute pour foutre un péage sur une météorite à mi-chemin, et l’autre se retrouve avec la vie de ton oncle quand il rentre de ses 10 jours au Lavandou.

Mais finalement, Vincent Bolloré a acheté des médias, le groupe Canal, il a signé un contrat de fou avec Cyril Hanouna, qui depuis se démêle la barbe avec un peigne en or, et il est devenu 1er actionnaire du groupe Lagardère. En gros, il a pris le contrôle, sous lui il a Arnaud Lagardère qui signe la feuille de route, le reste du temps Lagardère pose sur Instagram avec sa femme Jade, pour le repérer, c’est celui qui est petit et n’a pas de tétons, les autres appartiennent à la poitrine de Jade Lagardère. 

Et dans le groupe, il y a Europe 1, station où Laurent Cabrol exerce depuis 76, là-bas c’est l’équivalent du Père Fourras, il est à l’entrée et sort des énigmes, si vous y répondez, vous entrez, Laëtitia Milot, invitée en 2017, est toujours à l’accueil, elle se nourrit des Carambar que Canteloup fait tomber de ses poches, avec les blagues ensuite il fait sa chronique. Et là où M. Bolloré et moi sommes différents, c’est que moi si j’avais Europe 1, j’y passerais 2 fois l’an dire bonjour aux équipes, le reste du temps je serais dans un jacuzzi à fumer des cigares en écoutant Par Jupiter juste pour la sensation de l’interdit. 

Mais Bolloré lui, s’implique, il pourrait être à la Barbade à bouffer du poisson grillé, mais non, un open-space avec 2 machines à café dans le 15ème, ça le branche. Pas étonnant après que certains jeunes ne veuillent plus devenir riches et portent des fûtes en lin à 20 euros, parce que les milliardaires ne font plus rêver. Finies les soirées jet-set avec des vieux beaux italiens qui plongent tout nus dans la piscine, maintenant ils ont une vie de directeurs de radio, l’enfer, quand je croise Laurence Bloch, boss d’Inter, dans les toilettes non-genrées, elle me murmure « Tanguy, mon petit, sortez-moi de là »". Elle fait des SOS en signaux de fumée sur le toit de la boite pour qu’on vienne la délivrer tellement son existence est pénible. Résultat, Bolloré fait lui-même sa grille, alors il ne s’est pas foulé, il a pris des gens de CNews et les a mis à Europe 1, c’est le seul à faire Ctrl C Ctrl V avec des vrais gens.

A la rentrée en matinale, ce sera Dimitri Pavlenko, qui n’est pas un 1er ministre de Poutine à emploi fictif mais un chroniqueur de l’émission d’Eric Zemmour, il remplace Matthieu Belliard, dont la patronne de Lagardère News a démenti le départ, mais elle a moins de pouvoir que Batman s’il décidait de renoncer au monde de la night. Laurence Ferrari, de Cnews, va faire le 17-20h d’Europe 1, synergie de groupe, tout ça, M6 et RTL c’est pareil, en gros, en étant sur le service public, j’ai le mince espoir de finir un jour dans l’émission de la 2 d’Ali Rebeihi à côté de Christophe André qui essaie de me convaincre d’échanger la prise de Lexomil contre une promenade quotidienne en forêt.

Je n’ai donc pas d’avenir, et je mise tout sur la fin du monde afin d’emporter tout le monde avec moi.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés