Tanguy Pastureau nous le dit : depuis hier, Valérie Pécresse et lui ont une relation.

Avant-hier, j’ai tweeté une photo d’Audrey Pulvar, Julien Bayou et Clémentine Autain ensemble, ce sont ces gens de gauche qui au 1er tour des régionales en Ile-de-France ont eu la superbe idée de se présenter les uns contre les autres, donc sur 120 votants en tout, ils ont eu 4 voix chacun. 

C’est dommage que le vote soit anonyme, sinon ils auraient pu offrir une Wonderbox à leurs fans pour les remercier. Bien entendu, ils se haïssent, normal parce qu’ils n’ont rien en commun, Pulvar est au Parti Socialiste, c’est la dernière, on lui a filé les clés du local, c’est elle qui arrose les plantes quand les autres sont pas là, c’est-à-dire tout le temps. 

Bayou est un écolo hirsute, pour rassurer l’électeur, qui en moyenne a 84 ans, il s’est coupé les cheveux et a acheté son 1er costume, on dirait un fils de psychanalyste ashkénaze qui s’apprête à faire sa bar-mitsvah chez les libéraux. Quant à Autain, elle est à la France Insoumise, le parti de Mélenchon, lui-même réincarnation de Fifou, un gros chat qui faisait la gueule et est mort écrasé par une Mercedes, d’où son aversion pour le capitalisme. 

Donc sur le papier, ils n’ont rien pour s’entendre, c’est comme à Koh Lanta quand vous collez un ancien para avec un poète qui une seule fois a fait du feu pour qu’il se reflète dans les yeux de sa meuf. Les trois, donc, se sont pris une tôle, ils vont pouvoir construire un poulailler, et là ils se sont dit « tiens, pour battre Valérie Pécresse, si on faisait l’union de la gauche ? », truc auquel ils auraient dû penser avant, c’est comme quand on va acheter une pilule du lendemain parce que la veille au soir on était trop excité et qu’on n’a pas pu se retenir, quand par exemple Emmanuel Macron se met à penser à lui-même. Pulvar, Bayou et Autain ont fait une photo ensemble, on les voit se checker du poing, ça fait 3 poings, on dirait une partie de pierre-feuilles-ciseaux ratée, et sous la photo j’ai tweeté « il ne fait pas trop envie le nouveau Avengers ». 

Il y a d’ailleurs une faute, j’aurais dû écrire le nouvel Avengers, je ne mérite donc pas d’être sur le service public et j’annonce que le 30 août je rejoins l’équipe de Party Fun sur Fun Radio, émission de DJ donc il y a pas à parler, on mixe. Avec un seul doigt si on veut, l’électro, c’est la musique des lépreux. Bref, j’ai fait une blague sur la gauche afin d’être sûr de n’être suivi par aucun militant de gauche, parce qu’ils sont sales. 

Mais c’est allé trop loin, hier Valérie Pécresse, la rivale de droite des 3 zozios, a retweeté cette blague, juste après avoir retweeté Manuel Valls, un SDF, ce qui fait que je me retrouve en pleine campagne électorale au milieu de militants de droite. Résultat, depuis hier, je suis suivi par des tas d’abonnés qui s’appellent Amoureux de la France ou Martial contre la woke culture, et qui me proposent des pulls Cyrillus à foutre sur mes épaules. 

Sur la Baule, j’ai eu trois propositions d’hébergement gratuit pour le mois de juillet. Et c’est ça qui est terrible, c’est que vous faites une blague sur la gauche, la droite retweete, une blague sur la droite, c’est la gauche qui le fait, je ne sais même plus qui je suis. Dans une même soirée je peux enquiller un meeting de Benoit Hamon peuplé de décroissants habillés en lin et un congrès du Modem avec le père Bayrou qui pionce parce qu’il a fait une phrase trop longue qui a fini par l’endormir lui-même. 

Sur ce coup là, je suis le jouet de Valérie Pécresse, ce qui est à la fois révoltant et un peu excitant, je l’imagine hier, moite de désir, me retweeter en disant « enfin un humoriste de droite, c’était pas arrivé depuis Jean Roucas », alors que je ne suis nulle part, la droite la gauche je m’en tape, ils m’ont tous lassés, pour moi la politique, c’est comme une émission de Patrick Sébastien, ça peut être amusant à regarder, mais pour rien au monde je voudrais y participer.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés