Tanguy Pastureau nous le dit : c'est une saison horrible qui s’achève, mais la suivante sera pire, car la vie n’est qu’un inexorable abysse qui mène à la mort.

C’est toujours triste une saison qui se finit, j’ai envie de chialer, de me blottir contre vous Nagui, contre ce petit corps sec et musclé semblable à une saucisse sèche. Il y a 10 mois, on était beaux, frais, heureux, mais là on est brisés par la vie, on a tous pris un coup de pelle, même Paul Mirabel, qui a l’âge de se faire draguer par un pédophile, aujourd’hui ressemble à Arlette Chabot. 

C’est normal, cette saison a été atroce, déjà on l’a passée sous Covid, 10 mois qu’on inspire-expire dans des masques à ingurgiter de la fibre de coton, j’ai un ami qui récemment a déféqué un pull. Au Pérou, les gens ont un bonnet en poil de lama à l’intérieur du corps, avant c’était arrivé une seule fois, un pari perdu à la fin d’une soirée entre intermittents. Oui, parce qu’au Pérou, il y a eu pénurie de masques, donc là-bas pour se protéger ils se sont mis des lamas sur la gueule, l’inconvénient, c’est qu’un lama, ça pèse 180 kilos, donc il fallait le suivre là où il allait, il y a des personnes qui étaient partis sur un sandwich chez Subway à Lima qui se sont retrouvées comme ça en haut du Machu Picchu. 

Ça fait 10 mois que Morgane Cadignan je ne l’ai vue qu’avec masque, hier on est allés ensemble dehors, elle l’a retiré, j’étais très surpris, cette barbe. Cette cicatrice au menton, soi-disant un chirurgien libertin en 2005 qui l’a opérée de l’appendicite et s’est plantée de sens parce qu’il était habitué à faire des 69. 

Ça a été une année nulle, on a même perdu au foot contre les suisses, je croyais qu’ils étaient neutres, se battre c’est mal, gna gna gna, on n’a pas d’armes, on est gentils, tu parles, ils nous ont pourri nos life, ces enfoirés, tout ça pour rien parce qu’une victoire chez eux c’est trois mecs en terrasse qui commandent une Tourtel. 

Même l’Eurovision, on a perdu, au profit d’un groupe de rock italien à tétons apparents et slips de cuir, en fait, on est entouré de salauds qui passent leur vie à nous humilier, l’Europe est une impasse. Votons tous pour Florian Philippot, s’il tient jusqu’au prochain scrutin. 

Et puis le climat, on en parle du climat, qu’est-ce qu’elle fout Greta Thunberg, elle s’est mise en 1ère année de BTS comptabilité et est passée à autre chose, au lieu de hurler en faisant du macramé avec ses cheveux ? Chez nous au printemps, on se tape une mousson, j’ai tellement l’impression d’être en Inde que chaque matin je vérifie que j’ai mes deux bras. Et mardi à Washington, il a fait 45 degrés, 45, Joe Biden a fondu, désormais c’est une flaque, Poutine, lors d’un sommet, a voulu boire une gorgée de Cristaline, les services de sécurité ont crié « non, attention c’est Biden ! ». Trump aussi a fondu, ça a fait du Fanta orange. A Seattle, il a fait 47 degrés, Seattle quoi, la ville officielle du mauvais temps, où Kurt Cobain pleurait parce qu’à 27 ans il n’avait encore jamais vu le soleil, s’il avait fait 47 en 92, le grunge il y avait pas, les mecs de Pearl Jam se lançaient dans le reggaeton. Le temps influe sur la musique qu’on fait, à part pour Bernard Lavilliers, de Saint-Etienne mais qui dès 77 jouait de la salsa en moyenne montagne, parce que c’est un malade.

C’est donc une saison horrible qui s’achève, mais la suivante sera pire, car la vie n’est qu’un inexorable abysse qui mène à la mort. 

Heureusement, pour nous à la BO, ce sont les vacances, on va débrancher nos cerveaux, moi ça va me faire la même tête que d’habitude. Mhh l’été, deux mois sans se voir, c’est génial, parce qu’on va retrouver le désir. Le 9 juillet, je vous verrai à la télé Nagui, j’éteindrai, en disant « non pas lui, j’en peux plus, allez je vais voir sur la une si Ingrid Chauvin a pris des cours de comédie », puis le 24, je vous regarderai, je serai un peu moite. Le 7 août, en vous voyant, je me frotterai contre ma télé, recouvert de lingettes anti-poussières, comme ça je ferai le ménage en même temps. Et à la rentrée, j’aurai à nouveau l’envie d’être à vos côtés, parce que le manque créé le désir, prenez les albums de Vitaa, je ne les écoute pas, et bien… bon OK, mauvais exemple, mais. Et puis l’été, on se relaxe, le 2 juillet au début des congés on est tous remontés comme Olivier Véran quand il va à la salle de sport, le 4 moi je suis Julien Doré, un bob, trois bouées dinosaures dans la piscine, à essayer de faire chanter mon chien dans un costume de panda. La dignité j’en ai plus rien à foutre.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés