Tanguy Pastureau nous raconte ce matin qu'aux Etats-Unis, une utilisatrice de TikTok a découvert qu’un filtre lissait et amincissait son visage sans qu’elle l’ait demandé...

J’aime de plus en plus les réseaux sociaux, en tant qu’observateur, parce que j’adore perdre mon temps à regarder les gens perdre le leur. Soyons honnêtes, les réseaux sociaux, c’est du temps perdu. Sur Facebook, il n’y a que des photos de gosses et d’animaux de compagnie, que la maman ou le propriétaire trouve magnifiques, alors que non, parfois ils ont de ces gueules, moi une fois j’ai écrit à un ami « superbe, il s’appelle comment ? », il a répondu « Théo », j’ai écrit « c’est pas un nom bizarre pour un varan ? », il a répondu « connard, c’est mon fils, c’est juste qu’on le lave pas pour ne pas gâcher d’eau et améliorer notre empreinte écologique, c’est pour ça qu’il a des plaques vertes ». Sur Twitter tout le monde s’insulte, l’ambiance est la même que dans l’escalator si vous restez immobile sur le côté gauche. Instagram, c’est pire, il y a les photos de stars, même quand elles se shootent chez elles dans leur intérieur, ça rend mieux que vos vacances à vous dans l’appart le plus cher de tout Air B’n’B, parfois vous voyez Céline Dion au Taj Mahal, bah en fait elle est chez elle à Las Vegas, un F200, elle a tellement de toilettes qu’elle peut lâcher une goutte d’urine par toilette. 

Et il y a un réseau social moins connu de nous, les vieux, c’est TikTok. C’est un truc d’ados, ces gens à duvet dont le dessus de la lèvre ressemble à de l’humus. Et là-dessus il y a aussi des stars, qui viennent solliciter les gosses, ça revient à faire la sortie des écoles, mais sans avoir à passer au Franprix pour acheter des bonbons Pez. 

Citons M. Pokora, Gims, Aya Nakamura, David Guetta, étrangement aucun professionnel de la musique, mais aussi Marlène Schiappa, qui y fait des petits clips pour les régionales, le dernier elle a eu 64 j’aime, c’est nul, même si vous postez une photo d’un mariage à la synagogue de Sarcelles sur la page Facebook du Hamas, vous en avez plus. Forcément, Schiappa, son seul but, c’est d’être partout, parce qu’elle pense qu’elle est formidable, elle est atteinte d’un grave syndrome de distorsion de la réalité.

Donc TikTok, à titre personnel, je n’y suis pas, par peur d’être apprécié des ados, après s’ils viennent au spectacle, ça sent le Biactol et la chaussette, et on refuse de quitter la loge en criant « ah purée, rendez-moi les vieux de France Inter que j’avais à la base ». 

Je sais juste que TikTok est chinois, l’appli date de 2016, elle a déjà 5 ans, c’est le seul machin chinois à avoir duré autant de temps, et récemment son fondateur, Zhang Yiming a démissionné, officiellement pour, je cite son e-mail interne, rêvasser. Le type est la 9ème fortune du pays, ce qui est fort, sur 1,4 milliards d’habitants, autant 9ème fortune d’Islande, c’est jouable, ils sont 112 dont Bjork qui a 14 personnes dans sa tête, autant être dans le Top 10 du brozouf chinois, c’est pas mal, et là, il plaque tout pour rêvasser. Alors qu’un chinois ça ne rêvasse pas, ça bosse, vous en voyez des stars du reggae chinois qui en concert crient « yes we fly so high » tandis que la foule hurle « vive les RTT, Jah Martine Aubry, big up les 35h » ? Non. Ils n’ont pas le temps, ils travaillent, c’est grâce aux chinois qu’on a des smartphones, et grâce aux ouighours qu’on a des vêtements. 

Alors la raison réelle de la démission de Yiming, c’est qu’on l’a démissionné, la Chine, c’est la nation du lâcher prise, on se laisse faire, il y a un mec du Parti qui vous dit « t’as pas envie de te suicider, là ? », vous répondez « non, ça va, j’ai prêté à un ami mes albums de Leonard Cohen », et il vous dit « si si tu as envie de te suicider », avant de vous transpercer le cœur à l’arbalète. En tous cas, j’imagine que ça se passe ainsi, mais j’ai fait 7 fois le Puy du Fou, je suis peut-être un peu sous influence. Donc en gros, maintenant, ceux qui gèrent TikTok, c’est le pouvoir chinois, et ça, pour tout le monde, c’est OK, si demain Bachar al-Assad lance son réseau social, ouvert aux morts puisqu’il a tué la moitié des gens du pays, tout le monde braillera, mais pour le despote chinois, c’est open-bar, vu que c’est lui qui a le porte-monnaie.

Alors certes, quand on va sur TikTok, on ne ressent pas cette mainmise du pouvoir, ce sont juste des vidéos de jeunes qui dansent sur des hits insipides, il n’y en a pas un qui breake sur la tête en hurlant qu’il le fait pour la mémoire de Mao Zedong. 

Mais il y a d’autres soucis avec ce réseau social, mon conseil les jeunes, foutez-vous au lit à 21h avec un bouquin d’André Malraux, là vous allez kiffer, laissez tomber les écrans, sauf si vous déménagez avec vos parents et que c’est vous qui montez la télé dans l’escalier. 

Le souci de TikTok, c’est qu’il impose un modèle de perfection physique après lequel les jeunes courent sans parvenir à être aussi hot. Alors vous allez me dire, perfection physique, trou de balle, mon neveu de 15 piges qui est un immense geyser à sébum est sur TikTok, il ne fait pas rêver la gueuse à appareil dentaire, il n’applique pas de filtre à sa face vicié dans les vidéos. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés