Qu'est-ce que l'on montre, qu'est-ce que l'on cache ? On en parle, autour d'un thé

Vivre chez soi 1
Vivre chez soi 1 © Radio France / Caroline Gillet

Quelle est la différence entre une yourte mongole et une péniche en Hollande ?  Comment s'organise la vie à l'intérieur du foyer ? Où est la frontière entre espace public et espace privé ? On en parle, autour d'un thé, en compagnie

l'écrivain Frédéric Ciriez

Après plusieurs collaborations littéraires (textes, nouvelles), un ouvrage sur l’enseignement avec l’écrivain Pierre Bergougnioux (École : mission accomplie , éditions Les Prairies ordinaires, 2006) il publie son premier roman , Des Néons sous la Mer aux éditions Verticales, en 2008 (version poche en collection Folio en 2010). Les néons sous la mer sont ceux d’un ancien sous-marin reconverti en bordel (les maisons closes ayant été ré-ouvertes légalement…) et en entreprise florissante de la baie de Paimpol ! …

« Le sujet du livre est un bordel, le livre est un bordel de formes et de significations. Chacun entre et navigue comme il veut à l'intérieur : on peut lire le livre comme un carnet ethnographique imaginaire, un roman noir, et par moments, comme une tentative de poésie lyrique » déclare Frédéric Ciriez, qui poursuit : « Le plus grand bordel du monde, c'est le langage . Mon bordel, qui multiplie les formes narratives, est un bordel de langage ».

Nouveau « bordel de langage » celui de Mélo , paru en 2013, toujours chez Verticales, dans lequel se télescopent la veille d’un 1er mai parisien, un syndicaliste au bord du suicide, un « sapeur » congolais chauffeur de camion-poubelle et une jeune Chinoise vendeuse de briquets. Salué par la critique et les lecteurs, le livre est sélectionné pour le prix littéraire de la Porte Dorée, et remporte le prix littéraire franco-allemand Franz Hessel , conjointement avec Jonas Lüscher.

le journaliste Jean-Benoît Nadeau

Jean-Benoît Nadeau est né à Sherbrooke, au Québec. Avec son épouse Julie Barlow, il publie Pas si fous ces Français !

Deux journalistes canadiens tentent d'éclairer de l'intérieur les réflexes culturels des Français, afin de bousculer les préjugés américains. Ils décryptent des sujets tels que la supposée arrogance française, le culte de l'Etat, l'obsession de la laïcité, le goût des manifestations, José Bové, l'ENA, etc.

Une partie de leur livre est consacré aux...volets !

le professeur Henrik Reeh

Henrik est directeur du « Urban Culture lab » de l’Université de Copenhague. Auteur de livres sur la culture urbaine la modernité, l’art contemporain dans l’espace public. Sa monographie sur Siegfried Kracauer et la ville, Ornaments of the Metropolis: Siegfried Kracauer and Modern Urban Culture , a paru chez The MIT Press aux Etats-Unis en 2004.

Il nous parle de l'usage du verre dans les immeubles danois.

Il est en direct, sur Skype, depuis Copenhague.

le psychiatre Serge Tisseron

Serge Tisseron est membre du Tea Time Club depuis sa participation à l'émission 'Survivre à l'adolescence.'

Il nous parle des "hikikomori", ces jeunes japonais vivant reclus chez eux.

la sociologue Fatma Oussedik

Elle est Professeur de Sociologie à l'Université d’Alger II. En 2008, elle publie Raconte-moi ta ville , un essai sur l'appropriation culturelle de la ville d'Alger. Comme vit-on avec une ville qu'on hérite ?

Elle est en direct depuis le Gard.

Denis

Denis a 30 ans. Il vit à Bruxelles. Nous avons écouté son carnet intime, en juillet. En Belgique il a fondé le festival le Bruxelles Wildlife qui propose de s'approprier les espaces publics__ bruxellois.

le carnet intime sonore du Tea Time Club

Cette semaine, c'est Nataliya, en Ukraine, qui nous propose son carnet intime.

une question, plusieurs invités, plein de pays, trois cases...

Au mois d'août, c'est l'illustratrice Lucie Bryon qui met en images fantasmées quelques instants de l'émission.

Vivre chez soi 2
Vivre chez soi 2 © Radio France / Lucie Bryon
Vivre chez soi 3
Vivre chez soi 3 © Radio France / Lucie Bryon

Les liens

Rejoignez le Tea Time Club sur twitter !

Rejoignez le Tea Time Club sur facebook !

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.