Libye - Laurent van der Stockt
Libye - Laurent van der Stockt © Radio France / Laurent van der Stockt

Laurent Van der Stockt a photographié la Yougoslavie, la Tchétchénie, l'Afghanistan, l'Irak... Pourtant, il refuse d'être qualifié de "reporter de guerre". La guerre, en soi, ne l'intéresse pas. Ce qu'il veut, c'est capter le moment où l'être humain se révèle, que ce soit après l'ouragan Katrina, dans les banlieues de Bastia ou sur un champ de bataille.

Il fait partie de la "génération des Balkans" , ces photographes qui ne croyaient déjà plus qu'une photo pourrait changer le monde. Pourtant, il continue à penser qu'il doit toujours garder les yeux ouverts pour témoigner, sans voyeurisme, de la souffrance des victimes de notre temps.

Grièvement blessé par trois fois, il n'envisage pas pour autant d'arrêter: en effet, comme il le dit, il suffit d'une main pour photographier...

Tchétchénie - Laurent van der Stockt
Tchétchénie - Laurent van der Stockt © Radio France / Laurent van der Stockt
Tchétchénie - Laurent van der Stockt
Tchétchénie - Laurent van der Stockt © Radio France / Laurent van der Stockt

Lecture d'un extrait des Carnets de guerre de Vassili Grossman.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.