Olivier Tesquet
Olivier Tesquet © radio-france

C’est tout le paradoxe des réseaux sociaux, et de Facebook en particulier : nous évoluons dans des environnements qui donnent l’illusion de la vie privée, qui singent la correspondance de pair à pair, alors même qu’ils nivellent petit à petit la sphère de l’intime. Il ne s’agit bien évidemment pas d’instruire le procès d’Internet, mais plutôt de réaliser à quel point l’Internet social est devenu ce que l’universitaire américaine Danah Boyd appelle un “espace semi-public”.

Olivier Tesquet est journaliste Médias / Net chez Télérama

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.