Tom Villa a un chat, mais contrairement à celui du rabbin créé par Joann Sfar, il n'aimerait pas que ce dernier se mette à parler. Imaginer tout ce qu'il pourrait dire !

Nagui : Tom Villa, est ce que vous avez bien compris pourquoi on recevait Joann Sfar ce matin ?   

Evidemment Nagui !  Pour son chat du Rabbin volume 7 ! Ça fait 15 ans qu'il parle votre chat…  Moi par exemple j’ai un chat et je ne veux pas qu’il parle ! Mais parce qu’il sait trop de chose ! Et puis je lui donne beaucoup d’amour, mais si ça se trouve, si il parlait il pourrait se plaindre… 

J’ai emmené mon chat chez le véto la semaine dernière, le verdict est tombé ! Mon chat est gros !   4,9kg : un pack d’eau !  Moi qui ai essayé de le défendre envers et contre tous :

Mais non il est pas gros, c’est juste qu’il a beaucoup de poils  

La véto elle m’a conseillé une gamelle anti-glouton ! Alors la gamelle anti-glouton comment vous la décrire ?  Un mélange de Frisbee et de labyrinthe. Y a des pointes en plastique pour que le chat soit obligé de faire coulisser les croquettes une par une. En gros, c’est un sex toy pour éléphant !   

Mais dans le chat du Rabin, le chat, il parle, et chez moi, qu’est ce que ça donnerai ?  

Tom est chez lui avec son chat :

Tom : Oui bah ça je vais t’en donner des croquettes ! 

Le chat : Oui bah magne toi le cul ! 

Tom : Oui bah je suis en retard, je fais ce que je peux…

Le chat : Tiens rajoutes en encore un peu, j’ai la dalle moi ! 

Tom : Je peux pas la véto elle veut… Mais depuis quand tu parles toi ?

Le chat : Bah depuis toujours ! 

Tom : Mais pourquoi là je comprends ce que tu me dis et je suis a jeun ? 

Le chat : Bah j’en avait marre de miaulé ! Tu comprenais jamais ce que je voulais… Tiens regarde

/ Miaulement

Le chat : Là j’ai dit quoi ?

Tom : Euh… J’ai faim ?

Le chat : Non j’ai dit « gratte moi le dos » ! Et là ?

/ Miaulement

Tom : Bah t’as redis Gratte moi le dos ?

Le chat : Non perdu !

....

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.