Ce matin, Tom Villa nous donne ses impressions sur l'actualité qui a agité la semaine politique : le remaniement ministériel, venu avec son lot de surprises... Et, pour Tom, de questionnements.

La grande actualité de la semaine...

On a eu un petit remaniement de gouvernement !  Déjà, un nouveau Premier Ministre: Jean Castex. Castex… C'est pas moi, Tom Villa, qui vais me permettre de juger les noms des gens, mais Castex, ça fait plus médicament que Premier Ministre…  « Vous avez mal aux lombaires ? Prenez un Castex 600 ! » (600 ? Non c’est pas le grammage, c’est la durée, 600 jours !)   

Sinon évidement la vraie actu, c’est l’arrivée de nouveaux ministres :  Eric Dupont-Moretti, Roselyne Bachelot… Elle a l’air bien la nouvelle équipe des Grosses Têtes !  Ah non mais je vois très bien ce qu’ils ont voulu faire à Matignon…   Ils se sont dit : « On va mettre deux gros noms qui vont occuper les médias, comme ça si les autres ministres sont un peu pourris ça se verra pas… ». Je sais, c’est la technique Danse avec les Stars… Tu mets Pamela Anderson, à coté tu peux mettre deux inconnus, trois ringards et ça passe nickel !  

Eh bah là c’est pareil, tu attires l’attention avec Dupont-Moretti et Bachelot, et hop, personne ne voit qu’au Ministère de l’Intérieur t’as mis un ministre qui fait l’objet d’une enquête pour une plainte de viol.  Et attention je ne juge pas sans savoir, peut-être qu’il n’a absolument rien fait Gérald Darmanin. Je dis juste que moi quand je passe devant un resto où il y a des inspecteurs de l’hygiène, j’attends la fin du contrôle pour savoir si je vais aller y bouffer.

Donc lundi c’était le remaniement. Enfin remaniement : 8 nouveaux sur 31…  

On est plus sur du home staging que sur un déménagement !  Et encore sur les huit nouveaux, il y a Roselyne Bachelot qui a déjà fait : le ministère des Sports, le ministère de la Santé et celui de l’Ecologie. Là elle arrive à la Culture. Il lui en manque trois pour faire une famille…   Roselyne Bachelot, en cumulé, a passé sept ans de sa vie dans des ministères contre huit ans d’animatrice de télévision. J’y suis pour rien, c’est purement statistique. Elle a quand même plus le CV de Sophie Davant que celui de Simone Veil…  

En revanche le phénomène qui m’intéresse, c’est que suite à la nomination de Eric Dupont-Moretti en tant que Garde des Sceaux, sur Twitter il y a des personnes qui ont retrouvé des extraits vidéo de l’époque où il était avocat - et annonçait très clairement ne JAMAIS vouloir être à ce poste de Ministre de la Justice ! C’est Twitter ou c’est les enfants de la télé ? Dans quinze jours, ils vont retrouver une cassette planquée chez un oncle où il disait à huit ans qu’il voulait être cosmonaute…   

Plusieurs questions sur Eric Dupont-Moretti...

Pourquoi a t-il finalement dit oui ? A-t-on le droit en France de changer d’avis ? Est-ce que Dupont-Moretti a un lien de famille avec Dupont de Ligonnès ? Et surtout, qui sont ces gens sur Internet qui, quoi que tu dises, te retrouvent des archives de toi quinze ans plus tôt où tu disais le contraire ?  

Parce que si on n’a pas le droit de changer d’avis… Moi j’ai très peur que ces gens soient des copains à moi… Et que, quand je vais me marier l’année prochaine, au moment où je vais passer devant le maire, il y ait un pote qui sorte un iPhone : « Et bah alors en 2012, Tom, t’avais pas fait un sketch où tu disais que le mariage c’est de la merde, ou je sais pas quoi ? »  Non mais c’est grave ! Y a des gens qui retrouvent tout ! Qui sont ces gens et quel est leur boulot dans la vie ? A moins que là, ça soit des gars de chez Quotidien et qu’ils s’emmerdent un peu l’été.

Oui, il a dit qu’il ne deviendrait JAMAIS Ministre, mais c’était avant de défendre Patrick Balkany. On peut comprendre qu’après avoir passé plusieurs mois avec le célèbre mafi… maire de Levallois qu’il en ait eu marre du boulot d’avocat.  Il s’est dit « Il va me coller toute ma vie, j’ai deux options pour plus jamais entendre parler de lui : faire ministre de la Justice ou devenir pizzaiolo à Palavas... et je suis allergique au gluten ! ».

Alors la question qu’on peut se poser c’est : « Pourquoi est-ce qu’Eric Dupont Moretti a finalement dit oui ? ». Peut-être qu’il se dit que de toute façon c’est un poste éphémère, et que côtoyer des ministres… ça peut toujours faire des futurs clients pour son cabinet. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.