Tom Villa a tout compris au sujet de la mini-série "J'ai deux amours" diffusée sur Arte, et il fait part de son analyse...

On  reçoit François Vincentelli et Camille Chamoux pour la mini-série « J’ai deux amours ».

Le pitch, vous l’avez dit, un homme qui a aimé une femme. Cet homme aime maintenant un homme. Mais il retombe amoureux de cette femme alors qu'il devait avoir un enfant avec l’autre homme. Et du coup il est perdu et ne veut pas choisir. D’où Le titre « J’ai deux amours ».

Voilà ! Si des gens de la Manif’ pour tous nous écoutent, pas de panique, les secours sont en route. C’est rien de grave, personne n’est jamais mort d’une crise d’angoisse.

Donc, j’ai deux amours ! Eh bien moi je dis bravo. Oui car moi aussi j’ai deux amours. Et oui je parle rarement de moi à l’antenne mais le sujet s’y prête, alors permettez-moi, simplement un petit message personnel.

Papa, Maman, je viens toujours déjeuner dimanche midi… Moi aussi je vous conseille de rajouter 2 couverts ! Je ne viens pas avec un mec et une fille, je viens juste avec Fred Sigrist, il bouffe comme 4 ! Mais là c’est vrai qu’on n’est pas dans un schéma « classique ».

Dictée : Hector et Jeremy sont en couple. Ils veulent avoir un enfant avec leur copine Anna qui est Lesbienne. Mais Hector est aussi amoureux de Louise qui elle n’est pas Lesbienne

. Combien de temps faudra-t-il à Jeremy pour qu’il s’en rende compte  du stratagème avant qu’Hector ne craque avec Louise… ? Vous avez 2 heures !!

Oh la vache!!

C’est pour ça… des fois… La monogamie… ça a du bon ! Rien qu’au niveau du prénom pas de risque de se planter : 1 personne, 1 prénom. 

Bon après si t’es bisexuel… Tu appelles ton mec Louise, c’est plus facile de dire que c’est ta secrétaire… Ca éveille moins le doute ! 

Quand t’es monogame ça rassure tout le monde de savoir que toi aussi tu vas te faire chier à essayer de trouver de nouveaux sujets de conversation au bout de 3 ans de mariage.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.