Tom se met dans la peau des personnages de « Rebelles » et donne les bons réflexes à adopter en cas d’accident malencontreux avec son patron…

Déjà on va rappeler le pitch pour ceux qui arrivent seulement maintenant.

Donc « Rebelles » déjà rien à voir avec la princesse de Disney, la rouquine qui tire à l’arc en Ecosse ! Non, non, là on est à Boulogne sur Mer… Qui a quasiment le même climat que l’Ecosse.

Une ex miss commence un boulot dans une conserverie de poisson. 

Son patron la harcèle. Elle se défend et le tue accidentellement.

Avec deux de ses collègues elles veulent appeler les secours mais découvrent un sac rempli de billets dans les affaires du patron.

Et là les ennuis commencent car elles ne savent pas trop comment faire. 

Ça sent le succès parce que ça à l’air jouissif ! Tu butes ton patron, et tu le fous dans des boites de conserve, ça à l’air cool sur le papier !  

Bon après faut bien planquer les boites de thon, parce que sinon, y a des salades niçoise qui risquent d’avoir un drôle de gout ! 

Et moi je trouve ça normal.

Déjà c’est normal de ne pas se laisser harceler.

Et puis c’est normal d’être un peu perdu quand on tue quelqu’un.

Je sais de quoi je parle…

Non pour le harcèlement ! Pas pour avoir tué quelqu’un ! 

J’ai jamais tué quelqu’un ! Enfin si… Comme nous tous… 

On a tous déjà buté au moins une fois, une guêpe, une fourmi… On est tous des serial killer ! 

Sur l’échelle de l’humanité on devrait tous avoir notre place dans « Faites entrer l’accusé »…

« Tom, le tueur de scarabée de la forêt d’Armainvilliers », c’est bibi ! 

Mais bon entre tuer son patron et tuer une guêpe… Bah pour la guêpe t’as pas besoin de planquer le corps.

Alors d’ailleurs je fais une petite parenthèse, dans le film vous tuez votre patron accidentellement… Et comme par hasard, aujourd’hui Nagui n’est pas là !

Ça n’a rien à voir, aucun lien entre les 2 ! 

Nagui va bien ! En tout cas c’est ce que nous a dit son médecin légiste ! 

C’est vrai, comment réagirait on si on devait gérer la mort de quelqu’un ?

Quand la mort est prévue ça va. Tu délègues le machin aux pompes funèbres eux ils sont contents et toi t’as pas à porter le corps jusque dans le four. 

Mais quand la mort est accidentelle.Tu peux pas aller les voir en leur disant 

« Par contre j’ai oublié le certificat de décès à la maison. Y a moyen que vous me fassiez ça au black ? »

Donc faut se débrouiller seul.

Et contrairement au film, tout le monde n’a pas une conserverie de poisson à disposition.

Parce qu’il y avait bien la solution de tout découper et de filer ça aux animaux du Zoo de Vincennes comme dans le père est une ordure…

Mais déjà vous êtes pas à Vincennes, et puis y aurait l’association L 214 qui vous tomberai dessus !

Alors il faut être stratégique.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.